• Save

Voilà une polémique dont aurait aimé se passer Yodé et Siro. Tombées les premières émotions, qui n’entachent nullement la qualité de l’oeuvre produite, ces petits détails qui mettent à l’index les lignes mélodiques. Pour beaucoup, le titre “On dit quoi” qui fait le procès de la gestion du pouvoir d’Abidjan, n’est pas à la hauteur au niveau des arrangements. Et si cela ne suffisait pas, le titre “Héritage”, lui, est frappé de fortes ressemblances au niveau des lignes mélodiques avec une autre composition zouglou, en l’occurrence le titre “Maman Yohou” du groupe les Garagistes.

Lire aussi : Yodé et Siro-Héritage-Nouvel album-30 ans de lutte en musique-Quand le zouglou va à la rencontre d’autres rythmes

Sur leur dernière oeuvre intitulée la “Bonne note” sortie en Juin 2015, leur titre “Maman Yohou” a sensiblement bénéficié des mêmes arrangements que le titre “Héritage” avec bien évidemment le même arrangeur, Olivier Blé. Compositeur émérite, ce n’est pas le talent d’Olivier Blé qui est ici remis en cause, mais plutôt cette sensible ressemblance dans le choix des notes pour deux titres de deux différents groupes zouglou. Lorsqu’on écoute les titres “Maman Yohou” des Garagistes et “Héritage” du duo Yodé et Siro, la ressemblance est flagrante. Débit mélodieux, notes de piano et la cadence reste la même jusqu’au bout avec quelques variations suivant les partitions des chœurs. Le temps qu’une analyse synthétique soit faite par des musicologues, l’on renvoie chaque lecteur à l’écoute de ces deux titres afin de s’en faire une idée. Au niveau du message véhiculé, les deux titres sont diamétralement opposés. Dans “Maman Yohou”, un orphelin exprime son chagrin, tandis que le titre ‘Héritage” de Yodé et Siro parle de la Côte d’Ivoire, ce bien commun en proie aux intérêts égoïstes des hommes politiques.