Pour le Wara Tour 5 dont elle est la marraine, madame Dominique Ouattara a battu le rappel des artistes, des ministres et autres présidents d’institutions. En prélude à l’initiative de l’artiste coupé décalé, Abou Nidal, la première dame de Côte d’Ivoire, a-t-elle ainsi initié un séminaire de formation sur la lutte contre le travail des enfants en Côte d’Ivoire. Présidente du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS) et marraine de la 5eme édition du Wara Tour, Dominique Ouattara a donc présidé à la fois le lancement du Wara Tour et un séminaire de renforcement des capacités des artistes sur le travail des enfants. C’était ce jeudi 29 avril 2021, à la salle des fêtes du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

Lire aussi : People-Abou Nidal et les Mousseurs préparent quelque chose !

Cette cérémonie a enregistré la présence de Mariatou Koné, ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, d’Adama Kamara, ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, de Nasséneba Touré, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, d’Arlette Badou N’Guessan Kouamé, ministre de la Culture et de l’Industrie des Arts et du Spectacle. Outre ces ministres, des Ambassadeurs, des représentants des industries du cacao et du chocolat, ainsi que des artistes de toutes les composantes de la culture ivoirienne ont également répondu présents. Abou Nidal, commissaire général du Wara Tour a présenté le concept de cette caravane d’excellence. Après avoir fait le bilan des précédentes éditions, il a rappelé que l’édition 2021 va s’attaquer à la problématique du travail des enfants dans la cacaoculture dans 20 localités cacaoyères à compter du mois de Mai.