• Save

Tina Glamour a la langue fourchue. Et cela est connue de notoriété. Alors, lorsqu’elle se retrouve sur un plateau de télévision, c’est elle qui mène le débat. Et non personne d’autre. Les chroniqueurs de l’émission Peopl’Emik sur la 3 l’auront appris à leurs dépends. Exit la jeune chroniqueuse, Annie France qui avait pris le dessus sur Vitale, Eunice Zunon a dû quant à elle, faire profil bas face à Tina Glamour. Web comédienne et chroniqueuse, lors du numéro où Tina Glamour était l’invitée, Eunice Zunon a dû lever le pied plusieurs fois pour éviter d’aller au clash avec la mère de Dj Arafat. Et ce, surtout lorsqu’il s’est agi d’aborder le fâcheux sujet de l’héritage de l’artiste coupé décalé.

Lire aussi : Coupé décalé-Neuf mois après son décès-Tina Glamour rêve de l’héritage de son fils, Dj Arafat

Dans sa prise de parole, en voulant reformuler dans un langage relâché avec une certaine crainte dans le verbe, Eunice Zunon a voulu faire comprendre à Tina Glamour, qu’elle n’aura droit à rien dans l’héritage de Dj Arafat. La réplique de Tina a été très sèche : “ça me fait mal que tu dises que je n’ai pas droit à quelque chose. En plus de cela, je vais te faire comprendre que Ange Didier n’est pas descendu du ciel…”. Une réponse sur laquelle Eunice Zunon n’a pu rebondir véritablement. Et ce, pour éviter d’être prise à partie par l’artiste chanteuse qui n’a pas sa langue dans la poche. On apprendra également lors de cette émission, selon Tina Glamour que des dons lors des obsèques de Dj Arafat auraient été détournés.