Ce lundi 26 avril, Succès Masra, leader de l’opposition tchadienne lançait cet appel aux populations face à la situation qui prévaut au Tchad : « Les Tchadiens, debout pour une transition ayant un civil à sa tête avec un rôle important de l’armée et un dialogue inclusif immédiat pour définir les règles de la transition. C’est nous les tchadiens qui avons le pouvoir, alors debout et faisons entendre notre exigence et la colère du peuple, étape 2. Pour qu’on ne confisque pas votre espérance au nom du père, du fils et sans le peuple. Réveillez-vous. La marche du peuple acte 11, Wakit Tamma, c’est ce 27 avril 2021 dès 7h. Rejoignez les lieux indiqués par vos leaders, dans les quartiers généraux. Je vous attends au siège des transformateurs pour l’un des départs, dès 7heures. Sortez et mettez-vous devant les routes bitumées visibles… ».

Lire aussi : Tchad-Décès Idriss Deby-Il aurait été assassiné par son cousin qui est son garde du corps

Ce message a été bien suivi dans la capitale, Ndjamena en ce mardi 27 avril où des milliers de Tchadiens sont sortis pour se dresser face à la junte militaire au pouvoir depuis le décès d’Idriss Déby Itno. Son fils, Mahamat Déby qui dirige le comité militaire n’est pas favorable à un débat inclusif et une transition où les rôles seraient repartis entre civils et militaires. En représailles à la manifestation de ce jour, alors que l’on parle d’un mort et plusieurs blessés, Succès Masra vient, lui, d’annoncer ceci : « Ils ont tué aujourd’hui à balles réelles deux jeunes transformateurs, Mbaïlar Mbaihondé et Yannick Djikoloum. Hommage à vous. Vous êtes nos héros ».