• Save

A l’image des clubs des cinq grands Championnats européens, le FC Sion a décidé de mettre au chômage technique ses joueurs suite à la suspension des compétitions à cause de l’épidémie de coronavirus. Une décision inacceptable pour neuf joueurs, qui craignent une baisse significative de leurs salaires. Du coup, le président du club suisse, Christian Constantin, a tranché dans le vif en décidant de les licencier, rapporte le tabloïd 20 Minutes. Et parmi ces joueurs licenciés, figurent deux Ivoiriens. Il s’agit de Doumbia Seydou et Xavier Kouassi. Les deux joueurs ivoiriens ont refusé de répondre au courrier recommandé que leur avait adressé la direction du club, signifiant ainsi qu’ils n’étaient pas d’accord avec la décision de leurs dirigeants. Et devraient rapidement saisir la justice. Le président Christian Constantin s’est d’ailleurs défendu en évoquant un « cas de force majeure ». « Le club est privé de tous ses revenus. Il nous est interdit de leur offrir leur travail », a répondu le patron du FC Sion.

Lire aussi : Football-Salomon Kalou-Hertha Berlin-Coronavirus-Un joueur contrôlé positif

Suisse-FC Sion-Seydou Doumbia licencié à cause du coronavirus

A la reprise du championnat Suisse, Seydou Doumbia devrait se retrouver sans club. Ayant refusé le chômage technique, il vient d’être licencié par son club, le FC Sion, équipe de première division Suisse. Les conséquences de la crise sanitaire consécutive au coronavirus sont énormes dans tous les secteurs d’activités. Le monde du football a dû revoir toutes ses programmations. De grosses pertes pour les partenaires du sports. Au niveau des clubs, triste réalité, pas de compétitions, pas d’entrées financières, alors la seule alternative, le chômage technique. Ce que ne veut nullement Seydou Doumbia, qui hélas, se retrouve face à un drame, parce qu’il lui faudra une nouvelle destination lors de la reprise des joutes sportives.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.