A travers son Ong, sillon d’espoir, Nicole T Gallo s’est découverte une mission à laquelle elle essaie de donner vie depuis plus d’une dizaine d’années maintenant. Avec des actions beaucoup plus portées sur le social, c’est en 2010 qu’elle crée l’Ong sillon d’espoir. Mais bien avant, portée par une fibre altruiste, elle a toujours aidé son semblable. Comme le dit-elle : « Je suis une personne empathique. Je n’ai jamais aimé voir mon semblable dans le dénuement. J’ai toujours essayé de venir en aide aux plus démunis ». Partant de cet idéal, afin d’étendre les actions qu’elle menait déjà, elle a voulu pérenniser cela avec beaucoup plus d’efficacité sous la bannière d’une ONG, d’où la création de sillon d’espoir. Avec cet instrument légal, Nicole T Gallo va vers des personnes en difficultés. Aussi avec la crise post-électorale, se voit-elle solliciter par des réfugiés Ivoiriens et bien de personnes ressources dans des pays comme le Togo, le Ghana. Par ailleurs, elle organisera ainsi un arbre de noël au Togo pour les enfants réfugiés, tout en apportant assistance aux femmes Ivoiriennes dans cette contrée.

Lire aussi : Abidjan-Salon de la mode-Life style and beauty festival-Suy Fatem-Miss Côte d’Ivoire 2018 éjectée-Les raisons profondes d’une humiliation

Nicole T Gallo- Présidente de l’ONG Sillon d’espoir

Nicole T Gallo- Son combat pour les enfants autistes

Au-delà du social qui reste son champ d’expression, Nicole T Gallo a décidé de faire de la situation des enfants autistes son sacerdoce. Ce combat, elle le mène depuis quelques années à travers des galas où récolte-t-elle des fonds pour venir en aide à ces enfants en situation d’handicap. Aussi voilà deux ans qu’elle organise à Londres ce qu’elle a dénommé le gala philanthropique. A la faveur de celui-ci, en janvier dernier, elle a offert des cadeaux aux enfants autistes à Londres. L’édition 3 du gala philanthropique, quant à lui, aura lieu le 31 juillet à Abidjan. Ce sera à l’Espace la Gloriette à la Riviera Palmeraie. Le but de ce gala, sera de sensibiliser sur le cas des autistes qui se trouvent marginalisés dans la société. Ce sera aussi l’occasion de faire connaître la maladie, recueillir des fonds et autres matériels pour aider les enfants autistes. Que les regards changent envers ces enfants. Aussi dit-elle : « L’autisme est à la base de bien de divorces surtout lorsque les enfants piquent leur crise. Cela crée des tensions dans les couples. On voit des enfants rejetés à cause de cet handicap, or il ne le faut surtout pas. Ils ont juste besoin d’amour et d’attention. Et c’est à ce prix qu’ils pourront s’en sortir. Apprenons à avoir un nouveau regard sur les enfants autistes. Quand ils sont bien encadrés, ils s’en sortent facilement ».