• Save

La chine semble avoir maîtrisé l’épidémie du coronavirus. Mais elle est en tain d’ouvrir des voies de tensions sociales. Le cas du regain de violences ces temps-ci à l’égard de plusieurs africains qui ont fait l’objet d’agressions. Un fait malheureux et déplorable qui n’a pas échappé à Jobst Von Kirchmann, l’ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire. Engagé sur le front social ces dernières semaines aux côtés de la Fondation Magic System afin de venir en aide aux couches défavorisées, Von Kirchmann a tenu à réagir face à ce qui se passe en Chine. Il fait un constat amer qui laisse tout simplement à douter de l’humanité.

Lire aussi : Pâques 2020-Une prière pour les Etats-Unis le vendredi saint dans le bureau de Donald Trump

Via son compte Twitter, il écrit ceci : “Les européens et les américains avaient peur des chinois, puis les africains des européens. Maintenant, ce sont les chinois qui ont peur des africains. Quand comprendra-t-on que nous sommes tous dans le même bateau, et qu’il faut se battre, non pas les uns contre les autres, mais ensemble”. Au moment où la crise sanitaire que vit le monde entier demande un réarmement moral et surtout des changements profonds dans nos différentes sociétés, ce qui se passe en Chine démontre que l’on aura rien appris de ce qui se joue actuellement. De plus en plus, l’on appelle à un nouveau modèle de vie calqué sur l’entraide, la solidarité, ce que rappelle fort heureusement ici l’ambassadeur de l’union européenne lorsqu’il dit que “nous sommes tous dans le même bateau”. Espérant que les autorités chinoises qui ont été interpellées sur ces vagues de violences prendront des mesures idoines pour y mettre fin.