Trois jours après l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, les violences qui ont éclaté dans la capitale Sénégalaise, Dakar ont déjà fait plusieurs victimes. L’on dénombre à ce jour, 4 personnes tuées. La journée nationale de manifestation qui a eu lieu ce vendredi a enregistré plusieurs dégâts. Des biens de personnes, des biens publics et privés ont été saccagés. Aussi Alexandre Benalla, le bras droit du président Français, Emmanuel Macron a-t-il tweeté, il y’a une heure à peine, avec vidéo à l’appui : « La situation au Sénégal est très préoccupante. Attaque systématique des représentations économiques Françaises ».

Lire aussi : Sénégal-Arrestation de l’opposant Ousmane Sonko-La chroniqueuse et animatrice télé Hapsatou Sy lynchée sur les réseaux sociaux

Alexandre Benalla

Dans la vidéo qu’il a publiée, on voit de la fumée s’échapper de l’hypermarché « Auchan », une enseigne Française. Outre ces dégâts, l’on avance que l’accès Internet et les réseaux sociaux à partir du Sénégal sont difficiles. Bien de personnes ont fait cas de ce que la télévision nationale Sénégalaise aurait été brouillée. Constat fait, la RTS1, Radio Télévision Sénégalaise émet bel et bien. Au moment où nous mettons cet article en ligne, un magazine qui met en relief « l’histoire de l’eau et de l’électricité au Sénégal » est diffusé. Un discours du ministre de l’intérieur lui aussi en Wôlôf et en Français avec deux versions différentes fait débat actuellement. Le président du Sénégal, Macky Sall, d’ordinaire très prolixe sur Twitter ne s’est, jusque-là pas prononcé sur les violences qui ont lieu en ce moment.