En début de semaine, l’information selon laquelle la voiture de l’artiste coupé décalé, Jean Jacques Kouamé a été vandalisée, a inondé les réseaux sociaux. Un sujet croqué par la comédienne Yvidero à travers une vidéo où elle a tourné en dérision l’acte dont a été victime ce dernier. Pire, pour elle, cette histoire relève d’une mise en scène grotesque. Bien évidemment, la vidéo de Yvidero n’a pas du tout été appréciée par Jean Jacques Kouamé qui s’est fendu d’une réplique sèche : « Ex belle sœur et frangine Yvidero, j’aime bien ton esprit railleuse, mais un petit conseil : évite d’ironiser sur 4 choses : Dieu, le malheur des autres , Jésus-Christ et le prophète Mohamed. « Le renard passe et chacun a son tour chez le coiffeur Mamadou ». Si tu savais réellement ce que j’avais perdu dans cette voiture, je crois qu’en bonne frangine, tu m’aurais envoyé un message de soutien…Mais à cause de nos parents, je prends avec fairplay. ça aurait été une autre personne, j’aurais réglé mes comptes autrement. Bonne continuation. Pour information, mon permis français a été retrouvé à Bingerville. La police continue son travail… ». Une réponse directe à laquelle Yvidero n’a pas tardé à réagir également.

Lire aussi : Coupé décalé-La voiture de Jean Jacques Kouamé vandalisée-Voici la personne soupçonnée-La police sur ses traces

Yvidero : « Je n’ai pas à m’excuser »

Yvidero le dit et l’assume…Son caractère est le reflet de sa personnalité et elle n’entend pas se laisser, ni se faire dicter une quelconque conduite. Alors au vu de la virulente réaction de Jean Jacques Kouamé suite à sa vidéo, certains de ses abonnés l’ont tancé. A ces derniers, voici son message : « Des excuses, pourquoi, j’ai tué qui? « . A Jean Jacques Kouamé, elle dira ceci : « Ce qui nous lie est bien plus fort qu’une vidéo ou des écrits sur Facebook… ». Dernière récidive, pour clore le chapitre, Yvidero a tenu à mentionner qu’elle a atteint la barre de 500 mille abonnés sur Facebook.