• Save

La liberté d’expression n’a jamais été aussi consacrée avec l’avènement de la page Facebook, First Magazine sur les réseaux sociaux. Un langage délibéré, des interactions à nulle autre pareille. Une autre manière de croquer l’actualité people. Des secrets qui ont aidé à asseoir l’influence et l’hégémonie de First Magazine, qui, en sept ans d’existence compte deux millions six cent mille abonnés sur Facebook. De loin, la page la plus suivie tant en Côte d’Ivoire que dans bien de pays africains. Au niveau des statistiques, les chiffres sont effarants. Plus de trois millions de personnes touchées par semaine avec les différentes publications. Un million d’interaction par publication chaque jour. Une renommée, bien entendu qui fait de First Magazine l’une des plate formes les plus sollicitées par différentes marques pour leurs publicités. Avec une page Instagram et Tweeter, First Magazine couvre les réseaux sociaux les plus populaires. First Magazine, au delà d’une page, c’est une marque dont la labellisation ne devrait souffrir d’aucun doute. Après sept ans, les générations se renouvellent. Et ce, pour toujours partager les nouvelles les plus cocasses et les plus sérieuses dans bien de domaines. Mashup par excellence, First Magazine se nourrit d’informations provenant de sources diverses.

Lire aussi : Interview-Marie-France Doffou-Docteur Makeup ( Fondatrice de la marque Glow Cosmetics)-La famille Obiang-Meiway-L’Esthéticienne dit tout et fait partager un témoignage émouvant

First Magazine, un modèle ivoirien qui s’exporte

Avec la touche sociale ajoutée aux lyriques de tous genres que l’on retrouve dans les commentaires, First Magazine est le baromètre du modèle ivoirien. Que l’on peut décliner de manière prosaïque par cet idiome, le “malparlage”. ça fait ivoirien, on aime, ça plait. Chaque jour, les millions d’abonnés se retrouvent, se délectent de l’actualité , mais donnent leurs points de vue. Sanctuarisant la pensée qui dit que nul n’a la science infuse. La dialectique se le dispute aux opinions multiples. C’est bien tout cela qui consacre cette page atypique, jadis combattue, mais qui a su résister, voilà maintenant sept ans, avec son rédacteur en chef, Euloge Kuyo devenu la tête de gondole, et dont la calvitie est aussi sujet à matière.