Sur les bulles de filtres versus réseaux sociaux en Côte d’Ivoire, les sujets à sensation ne manquent pas. A l’instar du buzz “du décès de Kalou Paul de la Sotra”, les internautes Ivoiriens n’ont cesse de relayer en masse un sujet sensible, celui du rite de balai mettant à l’index une affaire de vol d’argent. “Le héros” de la vidéo de six minutes est un jeune répondant au pseudonyme de Deversailles. Pour la petite histoire, après la disparition d’une somme de 50 mille, plusieurs jeunes d’une cour commune ont décidé d’avoir recours au rite du balai pour retrouver le voleur. Il est donc fait appel à une dame d’un certain âge, qui, tour à tour a fait passer les garçons soupçonnés sur un tabouret. Au tour du nommé Deversailles, il a vu son cou serrer par le balai. Et ce, à deux reprises.

Lire aussi : Affaire Décès Kalou Paul de la SOTRA-Quand un micro trottoir mettant à l’index un éventuel troisième mandat du président Alassane Ouattara est tourné en dérision sur les réseaux sociaux

A la première tentative, il recite la formule suivante : “Si c’est moi Deversailles qui ai pris cet argent, balai, sers mon cou”. Aussitôt il est terrassé par le balai. Lors de sa seconde tentative, Deversailles jure devant Dieu et la terre. Et rebelotte, son cou est entrelacé par le balai. Malgré ces deux tentatives suicidaires où il est désigné par le balai comme le voleur de la somme disparue, le nommé Deversailles a continué à nier n’être pas celui qui a pris la somme disparue. En dépit d’une troisième tentative diligentée par un autre jeune du nom d’Arthur avec le nominatif de Deversailles, ce dernier ne reconnait toujours pas avoir pris l’argent. Au final, ladite vidéo arrache un fou rire, mais elle montre une telle perspicacité et une sérénité de Deversailles à nier, que les internautes se sont mis à relayer la vidéo du menteur serein et imperturbable.

Bien qu’assommé par le balai, Deversailles, ici à l’image, à continuer à nier avoir volé l’argent disparu

Laisser un commentaire