“L’on me trouve naïve ?. Je ne sais pas quoi répondre à cela, mais je sais une chose. Quand j’aime, je le fais sans retenue”. Celle qui s’exprime ainsi se nomme Aya Robert. Dans le conglomérat des influenceuses au niveau des bulles de filtres en Côte d’Ivoire, elle a su se faire remarquer. C’est en 2014 qu’elle essaie timidement de tisser sa Toile sur les réseaux sociaux : “J’ai appartenu à la Pawagang avec Papi Pawa, Johnny Patcheco, Eudoxie Yao et autres. J’étais en ce moment au Ghana. On faisait nos vidéos qui étaient relayées sur des pages Facebook, mais sans plus”, confie-t-elle. C’est en 2019 qu’elle fait son rebranding sur la Toile suite au décès de Dj Arafat : “Je suis à la base une fan de Dj Arafat même s’il ne m’a jamais présenté en tant que telle. Il m’a toujours pris comme une petite sœur. Lorsqu’il était attaqué dans des vidéos sur les réseaux sociaux, je le défendais à ma manière. Et sa mort est intervenue. J’ai eu très mal suite à sa tragique disparition. C’est dans cette atmosphère qu’un pasteur a dit vouloir le ressusciter. J’ai alors fait une vidéo qui a été vue par plus de 2 millions de personnes”. Suite aux millions de vues qu’elle cumule désormais, Aya Robert prend plaisir aux prises de parole sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : Emmanuelle Kéïta-Affaire Aya Robert-Apoutchou National-Elle dit ses vérités : “Je reconnais que mon message sur snapchat était méprisant…”

Aucune actualité des people ne lui échappe. Dans cette perspective, elle se retrouve à “clasher” Dj Debordo, Lolo Beauté et bien d’autres. Avec un tel positionnement, elle exprime toute son admiration pour Emmanuelle Kéïta. Malheureusement, une publication récente va altérer la relation sympathique que les deux entretenaient. Après le direct Facebook d’Emmanuelle Kéïta, Aya Robert ne s’est véritablement pas exprimée jusque-là. Ce samedi 1er mai, elle donne rendez vous aux abonnés de la chaine YouTube Actupeople.net sous le coup de 15hGMT pour un grand déballage. L’on découvrira la face cachée de cette jeune dame qui en veut à la vie. Après le décès de sa mère alors en classe de cinquième, elle décide de se lancer dans la vie active. Bien d’épreuves et de péripéties ont émaillé son parcours au point où en août 2018, elle décide de braver la mer pour rallier l’Espagne ensuite la France où elle vit maintenant depuis trois ans.