• Save

Sur la page Facebook de Camille Makosso, on peut lire ce message : “Elle était toute sa vie, son inspiration, sa motivation, son réconfort…”. Bien plus qu’une épouse, une femme, Tatiana Kosseré était la muse du pasteur Makosso Camille. Celle qui l’inspirait et lui donnait d’exercer son ministère avec sérénité. Même si l’opinion n’a toujours pas été d’accord avec cette image exubérante de serviteur de Dieu, Camille Makosso ne laisse personne indifférent. C’est par ailleurs en cela que l’annonce du décès de sa femme est une nouvelle affligeante pour la communauté sur la Toile, et bien au delà. Si la cause officielle du décès de Tatiana, selon les proches du serviteur de Dieu, avec preuves à l’appui, reste son opération des intestins qui aura mal tourné ; n’en demeure que des révélations troublantes viennent à même de faire un peu plus de lumière sur la disparition tragique de cette servante de Dieu qui laisse derrière elle quatre enfants.

Lire aussi : Religion-Exclusif-Décès de la femme de Makosso : « Elle devait se faire opérer en France… »

Décès de la femme du pasteur Makosso : “Elle était sortie de l’hôpital”

  • Save
Kosseré Tatiana, épouse Makosso Camille

Oui, la femme de Camille Makosso a subi une opération au niveau des intestins, comme l’a révélé Actupeople à la suite de confidences des proches du pasteur. L’opération en question a eu lieu le mercredi dernier. Deux jours après, soit le vendredi, la femme de Makosso Camille a regagné la maison. Malheureusement, c’est là que les choses vont dégénérer : “Elle a été opérée le mercredi, le vendredi, elle est rentrée à la maison. Elle était donc convalescente. Malheureusement, ce samedi, elle a fait une chute dont elle n’a pu, hélas se relever. Lorsqu’elle est tombée, elle a commencé à suffoquer. L’on a commencé à prier. Appel a été fait au médecin de la famille. Le temps de la transporter de la maison, Angré à un centre hospitalier à Marcory, elle n’a pu survivre. Sa mort a donc été constatée à l’hôpital…”. Un drame s’est joué sous le regard impuissant de Camille Makosso qui a vu partir sous ses yeux celle dont il disait : “Cette femme m’a tout apporté dans la vie. Une servante de Dieu puissante. Une mère adorable, ami avec ses enfants et une épouse formidable. Si on vous dit, “Makosso aime l’argent”, croyez, car vous mêmes, vous aimez l’argent. Mais si on dit, “Makosso aime les femmes”, dites : “pardon, il est mal fan de sa femme”.