• Save

A la suite de la profanation de la tombe de feu Ange Didier Houon, les langues se délient. Pour certains Ivoiriens, le comité d’organisation accusé de laxisme, n’est pas exempt de reproche, vis-à-vis de l’acte crapuleux qui a eu lieu au cimetière de Williamsville. Aux dires de ces derniers, cet acte malheureux est un manquement grave du comité d’organisation des obsèques, qui n’a pas pris toutes les mesures pour assurer la sécurité de la tombe de la star du coupé décalé, dont il avait la charge.

Lire aussi : Incroyable, mais vrai-La tombe de Dj Arafat profanée

Pour l’un des membres du comité qui a requis l’anonymat, le comité d’organisation n’est pas «fautif». Car dira t-il: «La sécurité du site de l’enterrement ainsi que celle de la tombe n’est pas du ressort du comité d’organisation, mais plutôt de la police nationale» a-t-il mentionné. Selon d’autres sources avec lesquelles nous sommes rentrés en contact, en effet, un membre du comité d’organisation aurait reçu instruction du ministre de la Défense afin que les fans puissent se recueillir sur la dépouille de Dj Arafat au cimetière. La réponse de l’agent de police à qui cette requête a été soumise a tout simplement été que, eux n’auraient pas reçu de telles instructions. Résultat, les agents de police présents sur les lieux ont refusé que les fans de Dj Arafat aient accès à la tombe de l’artiste.

Lire aussi : Profanation de la tombe de Dj Arafat-Une troisième réunion de crise en cours afin de situer les responsabilités !

Ce qui a amené ces derniers à contourner l’entrée principale du cimetière en allant passer par la clôture du lycée de Williamsville et à commettre l’acte ignoble qui a fait le tour du monde. L’on est en attente des résultats officiels des enquêtes afin d’établir les différentes responsabilités.