Depuis ce jeudi 6 février 2020, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont à nouveau devant la Cour Pénale Internationale. Et ce, dans un procès en appel interjeté par l’Etat de Côte d’Ivoire qui a émis des observations suite à la décision d’acquittement prononcée en février 2019. A la suite de la comparution de ce jour, il sera question s’il faille continuer le procès de l’ancien président de la République de Côte d’Ivoire et de son ministre ou s’il faille mettre fin à huit longues années de procédure.

Lire aussi : Bouaké novembre 2004-Neuf soldats français tués-Est-ce un complot franco-français ? Voici la question que pose un journal français, 16 ans après

L’élément nouveau au moment où les débats contradictoires ont lieu entre les avocats de la défense et ceux de la Côte d’Ivoire, c’est une vidéo qu’a fait diffuser l’avocat de la défense. Dans laquelle vidéo, on voit le président Alassane Ouattara se dédouaner de ce qu’il n’a mandaté aucun avocat pour l’Etat de Côte d’Ivoire dans l’affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé devant la CPI. Malgré la confusion que cette vidéo a crée, les avocats, qui, disent-ils être là pour la cause de la Côte d’Ivoire se sont exprimés, sans vraiment convaincre.