• Save

En prison depuis le mois de décembre, le député Alain Lobognon veut se faire entendre. Passé de la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) à la prison civile de Grand Bassam, le député de Fresco entend protester. La voie qu’il a choisi sera de mener une grève de la faim. Et ce, à compter de ce 02 juillet 2020. Il entend par cette grève de la faim protester contre sa détention préventive prolongée en violation de ses droits de député et d’ancien ministre.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Etat de santé-Agboville-Annoncé mourant en prison : “Alain Lobognon a refusé de recevoir des médecins”

Depuis sa détention à la prison d’Agboville, fin mars, Alain Lobognon avait déclenché une vive polémique au sujet de son état de santé. Alors que son parti, Générations et Peuples Solidaires (GPS), par la voie de Guillaume Soro le donnait mourant, le directeur de l’administration pénitentiaire, Boubacar Coulibaly, apportait la contradiction, en disant qu’il refusait de recevoir les médecins qui avaient souhaité le rencontrer. Guillaume Soro, après plusieurs messages en vue de libérer les membres de son parti incarcérés depuis son retour avorté au mois de décembre 2019 s’est tu depuis peu. Alain Lobognon veut lui, passer à une autre phase. Espérant que ce cri de détresse qu’il entend pousser sera entendu.