Yann Bahou, un nom qui retentit de plus en plus dans le microcosme médiatique Ivoirien. La jeune animatrice se sera faite remarquée par la magistrale réplique de la chanson « Djéssimidjéka » de Dj Arafat. Alors chroniqueuse sur la radio « Fréquence 2 », on la voit débiter à la perfection, les onomatopées du roi du coupé décalé. Et depuis lors, elle s’est bien installée pour se tailler un parcours assez honorable. Yann Bahou présente l’émission « Label Ivoire » sur la chaine de télévision A+ Ivoire. Pour cette production, elle a même reçu un prix. Avant de se hisser à un tel niveau, elle a dû passer par plusieurs médias. C’est en 2012 qu’elle se lance dans le grand bain avec Benie TV, une chaîne chrétienne. Elle fera successivement, les radios « Abidjan 1 », « Cocody Fm », « Fréquence 2 » avant de voir son talent éclore sur A+ Ivoire où elle officie depuis maintenant un an.

Lire aussi : People-Didier Drogba-Scandale Vidéo intime-En confirmant son divorce-Le joueur officialise ainsi sa relation avec Gabrielle Lemaire, l’ex épouse du petit fils de Denis Sassou Nguesso

Yann Bahou, Jessica Bamba, Teeyah…Cette génération qui s’impose !

En moins de 10 ans d’expériences, Yann Bahou fait partie de la nouvelle génération d’animatrices qui explosent en Côte d’Ivoire. Au point où elle a été citée parmi les 90 personnalités les plus influentes dans le domaine médiatique. A l’instar de Jessica Bamba, Teeyah, Prissy La degameuse, Marie Ange Adjé…Yann Bahou crève l’écran. Après celles qui ont incarné les tubes cathodiques dans les années 90 comme Juliette Anzian ( paix à son âme), Dorothée Adou et autres, l’on a eu le relais avec les Mariam Coulibaly en 2000. Depuis 2010, de nouveaux visages sont aux commandes. Et parmi ceux-ci, figure en bonne place, le nom de Yann Bahou.