• Save

L’histoire retiendra que Meiway, créateur du zoblazo, et fils de Grand Bassam a été le premier artiste Ivoirien à se dresser officiellement et publiquement contre la décision du président Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat. A travers une annonce vidéo, il a adressé ce message : “Excellence Monsieur le Président de la République de Côte d’Ivoire… Monsieur Alassane Ouattara. Je viens de suivre l’intervention télévisée qui confirme votre candidature à un 3e mandat aux prochaines élections présidentielles contrairement aux engagements que vous avez solennellement pris devant le peuple Ivoirien.Toute ma vie d’Artiste, au nom de ma loyauté, j’ai milité pour la cause du peuple, j’ai milité pour les plus faibles… J’ai sacrifié une grande partie de ma carrière pour défendre la paix, l’amour, l’unité et la prospérité dans mon pays…par conséquent, mon intervention s’impose car l’heure est grave. Monsieur le Président, on ne bâtit pas un pays sur un régime de peur… On ne bâtit pas un pays en exilant ses fils et en emprisonnant les porteurs d’idées opposées. En succombant à la tentation et à l’éternité politiques, vous risquez de faire sombrer la Côte d’Ivoire dans un chaos que nous croyions éloigné à jamais. Allez-vous sacrifier tout ce que vous avez bâti pour vous classer du mauvais côté de l’histoire de notre pays ?.

En vous remerciant en avance pour votre attention, je vous prie, Monsieur le Président de retenir, que je sais prévenir…Je ne sais pas guérir.

Allez-vous tomber sans résister dans le destin tragique des Chefs d’état africains obsédés par le pouvoir ? Monsieur le Président, vous avez encore une chance d’échapper aux prédateurs qui s’agitent autour de vous pour leurs intérêts et non pour le vôtre. S’il n’y a aucune personne dans la jeune génération compétente pour vous succéder, vous avez dès lors Mr le Président échoué…et il faut le reconnaître en renonçant à ce 3ème mandat qui sera le mandat de trop; car le peuple Ivoirien qui vous a porté, qui vous a accompagné à la magistrature suprême, pourrait vous manquer de respect. En vous remerciant en avance pour votre attention, je vous prie, Monsieur le Président de retenir, que je sais prévenir… je ne sais pas guérir. Je vous remercie”. Depuis ce matin, le message de Meiway fait le tour de la Toile. Les réseaux sociaux, les téléphones vibrent au son du Zoblazo. L’on serait amené à se demander, que gagne Meiway en faisant une telle sortie ?.

Lire aussi : Politique-Après l’annonce de sa candidature-Le journaliste Serge Bilé en colère : “Alassane Ouattara ne mérite pas le respect…”

Meiway-L’adhésion populaire après son message

En 2011, lorsqu’il était allé faire allégeance au candidat Alassane Ouattara au Golf Hôtel, cela avait entaché pour beaucoup l’image de cet artiste, qui depuis 30 ans maintenant fait danser la Côte d’Ivoire et l’Afrique toute entière. On ne connaissait pas Meiway comme un artiste engagé. Le voir ainsi adouber Alassane Ouattara avait désagréablement surpris plus d’un. Puisque l’avènement au pouvoir d’Alassane Ouattara pour le commun des Ivoiriens n’est un secret de polichinelle. Une ascension faite de coups bas encore inoculée du sang de la rébellion, qui pendant de longues années a maintenu la Côte d’Ivoire à genoux malgré les efforts de Laurent Gbagbo. Bref. Voir ce même Meiway rappeler aujourd’hui à Alassane Ouattara une leçon de démocratie, le réconcilie de facto, avec ceux qui n’avaient pas apprécié sa prise de position d’alors. Il se positionne comme un leader éclairé, qui, forcement, entraînera avec lui cette vague de colère que rumine les Ivoiriens. Repris par de milliers d’internautes, Soro Guillaume y est allé également de la publication de la vidéo de Meiway avec ce commentaire : “Le message pertinent d’un grand artiste ivoirien, Meiway. La dictature est en Marche. Il faut la stopper”. Autant dire que Meiway à l’instar de son nom, vient de montrer la voie…en donnant de la voix.