Dans la passe d’armes qui oppose en ce moment Zlatan Ibrahimovic, qui reproche à Lebron James de se mêler de la politique, cela rappelle le reproche qui a toujours été fait à Didier Drogba. Superstar du football, charismatique et célèbre, le capitaine emblématique des Eléphants de Côte d’Ivoire, a même fait partie de la délégation du gouvernement Ivoirien pour des missions afin de dégoter des investisseurs à s’intéresser à la destination ivoire. Mais lorsqu’il s’est agi de défendre des situations fâcheuses politiques nationales, Didier Drogba a affiché un silence coupable. Hors les exemples de sportifs qui prennent des positions politiques, ce n’est pas ce qui manque. La preuve, Lebron James qui a été indexé par Zlatan Ibrahimovic de s’inviter sur le terrain politique, a eu cette réponse sèche qui tranche catégoriquement avec la position de Didier Drogba.

Lire aussi : People-DJ Arafat-Un an après son décès-Charles Blé Goudé l’évoque pour la première fois : “Ma fille espérait que sa mort soit fausse…”

Lors d’une conférence de presse, Lebron James a dit en substance ceci : « Au bout du compte, je ne me tairais jamais sur les choses qui ne vont pas. Je m’engage en faveur de mon peuple, pour l’égalité. Pour l’égalité en matière d’accès au vote. Je m’engage contre l’injustice sociale et le racisme. Il n’est pas question que je me contente de faire du sport. Je sais à quel point ma voix est puissante ». Aux antipodes de ce message très engagé sur le terrain politique de Lebron James, Didier Drogba, lui, ne s’est jamais prononcé sur des sujets de haute importance engageant l’avenir de la Côte d’Ivoire. Au tribunal de la conscience, il pourra un jour se poser cette question : « Ai-je fait ce que je devrais faire, pour ma nation ? ».