Les législatives à venir seront houleuses dans la ville de Daloa. Pour cause, le choix des candidats pour le compte du RDHP sous l’arbitrage du ministre Mamadou Touré fait débat. Et ce, pour une profonde raison. Tehi Diaby adoubé par la population de Daloa, proche de Lanciné Diaby est victime d’une guerre de leadership, dont voici les dessous. Le choix des candidats du RHDP aux législatives du 06 Mars à Daloa fait, de facto, polémique. Il y’a un grand absent sur la liste proposée par la direction du parti: Tehi Diaby. Le non choix de Tehi DIABY sur la liste du RHDP à Daloa est bien plus qu’un simple problème de personnes entre le ministre Mamadou Touré et Tehi Diaby, tous deux issus de la diaspora. Pour mieux comprendre le problème, il faut faire un saut en arrière. Le Ministre Mamadou Touré, “leader naturel” de la Diaspora, de par son séjour en Suisse et en France a vu sa mission en tant que chargé des militants de la Diaspora échouer ainsi que celle de nombreux cadres du RHDP.

Lire aussi : Daloa-Législatives 2021-Réclamée par la population-La candidature de Tehi Diaby pose problème-Le RHDP vers l’implosion dans la cité des antilopes

Lanciné Diaby, DG du Fonds d’Entretien Routier

Pour galvaniser et mobiliser la Diaspora, il a fallu attendre l’arrivée de Lanciné Diaby, Directeur Général du Fonds d’Entretien Routier pour redonner un second souffle à l’ardeur des militants de la diaspora qui s’était vue doucher. Les frustrés des premières heures du Rassemblement Des Républicains ont pu de ce fait, rejoindre le navire RHDP, et suivre la voie de leur boussole, Alassane OUATTARA. La réussite de la mission de Lanciné Diaby au sein de la Diaspora est le nœud gordien de la guerre de leadership Touré Mamadou-Lanciné Diaby. Cette bataille entre chefs s’est donc déportée dans la ville de Daloa où la section RHDP est coordonnée par Mamadou Touré, Samba Coulibaly et Babaud Darret.

Au sein de cette nouvelle génération, Tehi Diaby est celui qui a le plus gagné la sympathie de la population de par ses actions et sa présence sur le terrain.

Or le paysage politique à Daloa se recompose avec l’émergence de jeunes très engagés pour la cause du président de la République, Alassane Ouattara qui sont Tehi Diaby, Amaral Fofana, Mohamed Coulibaly…Au sein de cette nouvelle génération, Tehi Diaby est celui qui a le plus gagné la sympathie de la population de par ses actions et sa présence sur le terrain. Ses actions sociales ne laissent personne indifférent à Daloa. Malgré une popularité incontestée, Tehi Diaby ne fait pas partie des six candidats retenus pour défendre le RHDP, et ce, sans motif valable. Le non choix de Tehi Diaby réside dans le simple fait qu’il est Diaby et qu’il est le jeune frère de Lanciné Diaby. N’ayant pas réussi à porter un coup au niveau de la Diaspora quant aux actions de Lanciné Diaby, Mamadou Touré veut atteindre Lanciné Diaby en utilisant Tehi Diaby. La population de Daloa est unanime et elle réitère son soutien à Tehi Diaby afin de l’accompagner comme candidat indépendant. En entendant que Tehi Diaby et son camp se décident, le ministre Mamadou Touré continue de régler ses comptes à Daloa.