• Save

Ouvertes le 25 juillet, les activités de la Convention éclatée du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) ont connu leur point d’orgue ce dimanche 26 juillet, avec l’élection du candidat du parti à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Une occasion saisie par Henri Konan Bédié, président du Vieux parti pour faire une apparition publique à la maison du PDCI-RDA à Cocody. Visiblement bien portant, contrairement aux rumeurs qui l’avaient annoncé souffrant et évacué dans une clinique à Abidjan, l’homme est arrivé en compagnie de son épouse pour prendre part au vote. Un rendez-vous présenté comme une grande première dans l’histoire du Vieux parti, d’autant « qu’il s’est agi de procéder de la façon la plus démocratique à des élections pour le choix de son candidat à l’élection présidentielle de 2020 », a confié, Henri Konan Bédié, seul candidat en lice. Son devoir accompli, Henri Konan Bédié s’est fait un autre devoir : d’abord, rappeler les motivations profondes de sa candidature qui « répond à un engagement que j’ai pris devant les instances du PDCI-RDA, de me présenter à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Et cela pour l’attente des militants, je réponds. Il s’agit pour moi de remplir une mission de salut public pour restaurer la Côte d’Ivoire ». À cet effet, a-t-il annoncé, une attention particulière sera accordée « aux problèmes de chômage qui assaillent notre jeunesse…Si nous nous présentons, c’est pour les nouvelles générations, les jeunes, les garçons, les filles, pour esquisser avec eux, un avenir meilleur. Car le chômage frappe à près de 90% cette population cible ».

Lire aussi : Henri Konan Bédié-A propos de son âge-Les précisions de Jean Louis Billon : “Il y’a eu un péché originel…”

Henri Konan Bédié-Les priorités du candidat du PDCI-RDA

Passant ensuite au scanner la situation sociopolitique du pays, celui qu’on appelle affectueusement « B86 » en a profité pour dévoiler quelques pièces essentielles qui devraient constituer l’artillerie du PDCI- RDA pour neutraliser le RHDP au soir du 31 octobre. « Nous subissons une dégradation au plan démocratique : c’est la perte des libertés collectives et individuelles, la mise à l’écart de l’état de droit. Encore au plan politique, la réconciliation tant attendue par les Ivoiriens n’a pas été réalisée ». Aussi, le programme de société et de gouvernement repose essentiellement sur la saine appréciation des réalités du moment. « Ce que nous faisons, c’est en tenant compte de ce constat, de fixer nos priorités », précise HKB. En substance, le PDCI-RDA compte « restaurer la nation », selon les termes de son président, va spécialement se « préoccuper de l’Éducation, de l’École, de la Santé, de la Sécurité, du Bien-être des Ivoiriens ». Les attentes des Ivoiriens, nombreuses, sont consignées dans le programme de société et de gouvernement dont les populations ivoiriennes auront bientôt la primeur, avec des éclairages détaillés de « ce choix stratégique », selon Bédié. Qui en a promis, entre autres, le grand déballage durant la campagne électorale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.