Mike Le Bosso, producteur de musique, éditeur et promoteur de spectacles, vient de passer huit mois en prison. Huit mois de détention préventive pour une affaire de trafic de visas. Après sa mise en liberté, il a accordé une interview exclusive à la chaine YouTube Actupeople.net. Même si l’homme semble dimunié physiquement, moralement il tient le coup. A ses détracteurs, il n’est pas non plus prêt à faire des cadeaux. Aux promoteurs qui opèrent dans le même champ d’activités que lui, il prévient : « Chacun va payer à son tour… ». Selon Mike Le Bosso, dans cette affaire où les enquêtes sont en cours, il y’a eu des témoins à charges qui sont entre autres, la chanteuse coupé décalé, Vitale et le rappeur, Billy Billy.

Lire aussi : Abidjan-Concert-Josey comme une diva au palais de la culture

Pour lui, ces artistes n’ont pas été tendres avec lui lors de l’audition auprès de la police française. Aussi, ouvertement, accuse-t-il Vitale d’être à la base de son incarcération. Quant à Billy Billy, les mots qu’il a eus à l’égard de ce dernier, sont très durs. Billy Billy, n’a lui, pas tardé à réagir : « Mike Le Bosso, si tu n’arrêtes pas ta campagne de dénigrement contre Billy Billy, tu auras ma version détaillée des faits », a-t-il menacé. Ce déballage qu’annonce l’auteur de l’album « Patriote », son dernier opus en date aura-t-il lieu ?. L’interview vidéo de Mike Le Bosso diffusée sur la chaine YouTube Actupeople.net cumule déjà plus de 10 mille vues en 24 heures.