• Save

Ce samedi 08 août dans la ville de Dijon en France, Flora Zalo organise “la grande soirée dansante Independance day” à l’intention de la diaspora Ivoirienne. Dans la région Bourgogne-Franche-Comté, à cheval entre les villes de Besançon et Dijon, Flora Zalo se bat pour la musique Ivoirienne. Elle essaie de la promouvoir comme elle peut, à l’instar de ce qui se passe dans des villes comme Paris, Bordeaux, Nantes…où il y’a de fortes communautés Ivoiriennes. Même si elle ne passe pas inaperçue sur les réseaux sociaux, l’on ne sait pas grand chose de cette jeune dame, propriétaire d’un salon de coiffure, mais aussi et surtout passionnée du monde people. Qui est Flora Zalo ?. Voici dressé en quelques lignes, le portrait de celle qui, lentement, mais sûrement fera bientôt parler d’elle au rang des promoteurs de spectacles de la diaspora.

Lire aussi : Politique-Meiway-Mécontent du troisième mandat d’Alassane Ouattara-Les raisons de sa vidéo-Voici ce que gagne le créateur du zoblazo

Flora Zalo-Parcours d’une passionnée

  • Save

A l’état civil, Zalo Maryse Floriane, elle est née à Reims en France. Pour les besoins du showbiz, elle est beaucoup plus connue sous le pseudonyme Flora Zalo. Voilà maintenant plus de dix ans qu’elle évolue dans le monde du showbiz. Dans son escarcelle, elle a eu à donner des coups de mains à de nombreux artistes, en l’occurrence, Atito Kpata, Yabongo Lova, Dj Matrix, Dj Bigjo, Magadindin, Josy la congolaise et Diana Stone. Qui veut aller loin, ménage sa monture, dit l’adage. Aussi Flora Zalo a-t-elle eu à affûter ses armes auprès de people de renoms comme Aimé Zébié , Sylva Djédjé, Yves Armand Debordeaux. Aujourd’hui, promotrice de spectacles, elle est dans l’événementiel depuis 2018 en France dans la région Bourgogne-Franche-Comté. Elle a à son actif plusieurs spectacles organisés dans la ville de Besançon avec des artistes comme Magadindin, Louiso Mercenaires, Prince Patrice ( artiste camerounais), Zagabambo, Dj Bigjo, Vitale, Smifa Diarra, Kent le miraculé (artiste Tchadien) et Dj Débordo. Avec son label de musique, dénommé Sufcom et une WebTV, elle essaie de promouvoir des artistes africains. Gérant d’un espace live zouglou wôyô à Dijon, elle a su s’imposer grâce à ses idées et surtout cette passion débordante pour la promotion de la musique Ivoirienne. Elle a en ligne de mire un festival de musique en juin 2021.