L’artiste zouglou Lunic purge actuellement une peine de prison de deux mois à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA). Artiste très effacé, englué dans une affaire administrative, Lunic a été révélé par le titre « Nayou » où il relatait la vie du petit orphelin qu’il est. Œuvre produite en son temps par un certain Olivier Kpalou qui lui tendait ainsi la main. Avec cette œuvre, il s’envole pour la France où il décide de s’établir. Pendant de nombreuses années, il fait des aller et venus entre la Côte d’Ivoire, la France et bien de pays Européens. Outre sa carrière musicale qui va prendre un coup d’accélérateur en 2017 avec un nouveau mécène en la personne d’Aimé Monoko Barato qui produit le titre « Abidjan est risqué », Lunic vit depuis sa naissance une douloureuse histoire. Qu’il n’avait jusque-là pas relaté. Avec les conseils avisés de son nouveau mentor, comme dans une sorte de catharsis, Lunic s’est mis à table. Son histoire jamais révélée et méconnue du public, sera rendue publique bientôt. Elle est d’une tristesse à faire couler les larmes. Oui, Lunic est orphelin, ça, c’est un fait. Mais pas au point que l’on pouvait l’imaginer. Sa mère est décédée au moment où elle lui donnait vie.

Lire aussi : People-Affaire Lunic en prison pour un problème de passeport-Ce qui s’est réellement passé à l’aéroport-Le sacrifice qu’il devait faire pour son fils

Adopté par un père qui n’était pas le sien, puisque son père biologique n’a pas reconnu la grossesse de sa mère, Lunic, alors adolescent voit son père adoptif mourir. Chassé par sa belle mère, le garçon est perdu. Mais comme le dit-il lui-même dans la chanson qui relate son histoire réelle, Dieu lui a fait grâce d’un don, celui de la chanson. Et par ricochet, lui a permis d’avoir une famille que constitue ses fans. Le zouglouman, loin de se laisser abattre par la tragédie vécue depuis sa naissance, n’a jamais rien lâché. Et même actuellement dans l’épreuve qu’il vit, il a le moral haut. Et surtout d’ici deux à trois mois, après sa sortie de prison, il donnera une impulsion nouvelle à sa carrière musicale qui prendra une autre dimension, à l’instar d’un Dezy Champion, qui s’était autrefois métamorphosé après un séjour dans l’univers carcéral.