• Save

Avec la bimbo des réseaux sociaux, les millions sont décidément un jeu de mots. Après l’épisode du Burkina Faso où elle avait avancé un cachet portant sur des millions à propos de la publicité d’une marque de moto…Avant d’être reprise par la société en question, voilà qu’Eudoxie Yao en ce temps de crise sanitaire parle à nouveau de millions. Invitée à l’émission “Rien à cacher” sur Radio Nostalgie Abidjan le samedi dernier, voici qu’elle dit avoir dépensé en un mois de confinement. Encore des millions.

Lire aussi : People-Emma Lohoues-Décryptage de son message d’excuses suite à sa condamnation-Celles-ci suffiront-elles ?

Eudoxie Yao : “J’ai dépensé quatre millions de Fcfa pendant le confinement”

Au nombre des invités de marque de “l’incroyable anniversaire” d’Emma Lohoues condamnés à 6 mois de prison avec sursis et 3 millions de Fcfa d’amende, Eudoxie Yao ne fera pas appel. Même si la loi le lui permet. “Nous avons 20 jours pour faire appel, mais je ne veux pas faire appel. Mon souhait est que cela [l’amende, Ndlr] soit annulé”, s’est-elle ainsi ouverte, en tant qu’invitée le samedi 25 avril dernier, à l’émission “Rien à cacher” sur Nostalgie-Abidjan. Puis la bimbo ivoirienne de révéler : “Depuis le confinement, j’ai déjà dépensé près de 4 millions, où vais-je encore enlever 3 millions de Fcfa ?”. Revenant, par ailleurs, sur sa condamnation pour violation des restrictions décrétées par le gouvernement ivoirien, la star ivoirienne est revenue sur ce qu’elle estime être une punition trop lourde : “Au tribunal, lorsqu’ils ont donné ma sanction, j’ai demandé pardon au chef de l’État, au procureur, au juge », a-t-elle rappelé.

Lire aussi : People-Anniversaire-Justice-Emma Lohoues-Molaré-Eudoxie Yao…tout ce qu’on ne vous a pas dit sur leurs comparutions

Puis de souligner : “On nous a donné la parole, j’ai trouvé que la sentence était trop lourde. J’ai demandé que cela soit réduit à 500.000 francs Cfa. Les gens ont dit sur Internet que j’ai pleuré comme une madeleine, ce n’est pas vrai”. Quid de sa présence à la soirée anniversaire des 34 ans de son amie Emma Lohoues, la reine des réseaux sociaux informe qu’elle ignorait que les fêtes étaient interdites.« […] Je savais que les rassemblements de plus de 50 personnes étaient interdits mais pas les fêtes. Sinon, nous n’aurions pas filmé et tout ». Puis la star de clarifier quant aux accusations de viol du couvre-feu qui pèsent également sur les fêtards de l’incroyable anniversaire d’Emma Lohoues : “L’anniversaire a débuté aux environs de 16 heures. Je suis rentrée bien avant le couvre-feu. Nous étions seulement une vingtaine à l’anniversaire, les gens ont parlé d’une centaine ; ce n’est pas vrai”.