Après Madagascar, Nomcebo était programmée en concert ce samedi 2 janvier 2021 en Côte d’Ivoire à Abidjan, où elle devait se produire au palais de la culture de Treichville à l’espace lagunaire. Arrivée depuis quatre jours dans la capitale Ivoirienne, Nomcebo s’est produite le jour du réveillon à Korhogo. Pour son spectacle du 2 janvier, la chanteuse sud africaine a finalement changé d’espace. Elle n’a pas joué à l’espace lagunaire, mais à la 4000 places du palais de la culture de Treichville devant un maigre public, 1000 personnes à peu près. La sud africaine Nomcebo dont la chanson “Jerusalema” vient d’atteindre les 300 millions de vues en une seule année sur Youtube a été, et est toujours au centre d’une polémique depuis son passage à l’émission “Rien à cacher” sur Nostalgie. Son inculture lui aura valu les foudres de bien d’attaques sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Exclusif-Palais de la culture-Abidjan-Treichville-Un scandale financier secoue la maison des artistes-300 millions ont disparu des caisses-Le comptable en prison-Le directeur général aux mains de la justice-Tout sur cette affaire

A la question de savoir les artistes Ivoiriens qu’elle connaissait, elle a dit ne pas en connaitre. Lorsque l’animateur a renchéri avec des noms comme Alpha Blondy, Aïcha Koné, Meiway, sa réponse a été négative. Vu l’ampleur de la polémique, le promoteur en charge de ses tournées en Afrique lui a fait faire une vidéo où on la voit s’extasier avec le nom de Dj Arafat. Hélas, le mal avait déjà été fait. Trop tard pour rattraper la bourde. Malgré le nom de Dj Arafat, pour certainement attirer du monde pour son concert, elle n’a pu faire le plein du palais de la culture à la différence des autres dates qu’elle a faites en Afrique. A mentionner que Jerusalema, sa chanson la plus connue a été exécutée en six versions différentes lors de son concert du samedi 2 janvier à Abidjan.