Emmanuelle Kéïta a du répondant. Et ça, ce n’est une surprise pour personne. Après avoir compati via sa page Facebook au deuil national suite au décès du premier ministre Hamed Bakayoko, l’influenceuse continue de faire ses publications. Notamment sur Tik Tok et Instagram où elle entretient régulièrement ses followers. Ce vendredi, après la diffusion d’une vidéo où on la voit chanter sur une musique, un internaute a cru bon de l’interpeller en ces termes : “Arrête s’il te plait tes tik tok. Ton pays et son peuple sont en deuil”. La réponse d’Emmanuelle Kéïta ne s’est pas faite attendre. Sans porter de gants, encore moins avec filtres, elle a rappelé cette réalité soudaine à la mémoire collective : “Quand je vais arrêter mes tik tok, ça va changer quoi ?. Le ministre Hamed Bakayoko même était un lifeur. Le lendemain de la mort de Dj Arafat, il sifflait la vie sur un bateau dans le sud de la France.

Lire aussi : People-Emmanuelle Kéïta lance son cadre d’échanges-Tout sur “The Sunday Show”

Et pourtant, Dieu seul sait la douleur qui le consumait. Chacun fait son deuil à sa manière. Vous n’avez rien à m’imposer”. Une réponse sèche sans filtres pour dire qu’en dépit du malheureux évènement, nous ne devons pas arrêter de vivre. Chacun à sa manière, essaie d’honorer ainsi la mémoire de l’illustre disparu. Pour preuve, ami des people, bien d’artistes produiront des titres pour lui rendre hommage. Déjà sur les plateaux télé, sans que l’on écrase des larmes, on rend témoignage de l’homme qu’était Hamed Bakayoko. Et donc Emmanuelle Kéïta, dans son registre, tout en rappelant ces faits, pleure ainsi un homme qui était connu pour sa joie de vivre.