Mike Bosso est présentement incarcéré à la prison de Rouen en France. Et ce, pour motif de trafic de visas. Dans ce vaste réseau épinglé par la police française, plusieurs enquêtes sont en cours. S’il y’a un nom qui revient incessamment, c’est celui de Takoué José Sylvanus dit Joss Men Joss. Cité par Mike Bosso lors de son audition, Joss Men Joss a pris le devant des choses en allant porter plainte contre Dao Largent, qui lui aussi est promoteur de spectacles. Manque de pot pour Joss Men Joss, Dao Largent avec DL Organisation n’a jamais été trempé dans une affaire de trafic de visas. A contrario, plusieurs preuves en ce moment aux mains de la police française incriminent largement Joss Men Joss.

Lire aussi : Paris-Show Biz diaspora-Dao Largent-Rentré d’Abidjan après 9 mois-Convoqué à la police-Il est cité dans une affaire de trafic de visas-Voici celui qui a porté la plainte-Au cœur d’un vaste réseau qui incrimine plusieurs promoteurs de spectacles

Joss Men Joss et Guillaume Soro

En 2019, il a perdu sa licence de promoteur de spectacles suite à du faux dont il s’était rendu coupable au niveau de l’ambassade de France en Côte d’Ivoire. Joss Men Joss est trempé jusqu’au cou dans cette affaire de trafic de visas. Se débattant comme un beau diable, la seule alternative pour lui d’échapper à la police française aurait été de bénéficier de la protection d’une autorité Ivoirienne. D’où son activisme tout azimut auprès de Guillaume Soro, qui lui, se retrouve en ce moment sous la menace d’un mandat d’arrêt international. Même si au niveau de la rédaction d’Actupeople, nous avons plusieurs preuves qui accablent Joss Men Joss dans l’affaire des trafics de visas, nous laissons le choix à la police française, qui elle, est très avancée au niveau des enquêtes. Elle ne devrait pas tarder à mettre la main sur l’indélicat promoteur de spectacles, qui, pendant de longues années au nom de la promotion de la culture ivoirienne s’est sucré sur le dos de bien de personnes. Une affaire à suivre…