• Save

Décédé ce lundi 17 février en France, des suites d’une longue maladie, Frédéric Ehui Meiway, a rendu un hommage bien mérité à son ancien bassiste, le camerounais, Ntoumba Minka avec qui, il a travaillé pendant 14 ans. Le professeur awôlôwô écrit ceci : “NTOUMBA MINKA JEAN CLAUDE.
De l’année 1995 jusqu’en 2008. Près de 14 ans d’exercice dans le secret des lignes de basse de Meiway et du Zo gang international…des titres comme Asman, Le dernier des fédérés, Les génies vous parlent, Gawa, Babayèrè, Adibébé, Adjalou, Miss lolo, Kk mou prudencia, Dj tassouman etc…pour ne citer que ceux-là, ont été domptés par le doigté, le talent et l’expertise de l’excellent bassiste Ntoumba Minka JC qui a tiré sa révérence ce lundi 17 février 2020 à Paris…

Lire aussi : France-L’artiste coupé décalé, Erickson le Zulu est mort

Sincères condoléances à sa famille, à la grande famille de la musique Camerounaise…Repose en paix guerrier. Ton œuvre reste immortelle”. Un bel hommage à ce rescapé, requin des studios, qui aura fait les beaux jours de l’orchestre de Meiway, au temps de Vieux Briscard, Kouao et bien de musiciens qui ont écrit en lettres d’or, l’histoire du zobalazo.

Décès de Ntoumba Minka, un jour après Erickson le Zulu

Ils ont adopté la Côte d’Ivoire comme leur second pays, venus du Cameroun et du Congo, Ntoumba Minka et Erickson le Zulu. Deux destins brisés, à un jour d’intervalle, loin des siens, de ces personnes qui les ont aimé. Morts en France à la quête du bonheur après avoir apporté leur génie à la musique, cette musique ivoirienne, qu’auront servi ces deux dignes fils d’Afrique.