• Save

Kutchala Sutchi, artiste Ivoirien qui évoluait dans un genre musical qu’il avait baptisé le Metal Rock, est décédé ce 19 Juin 2020. Gérant de l’espace le Mont Zatro sis à Yopougon Selmer, Glohou Bossio Verger de son vrai nom, était un artiste au sens propre du terme. Son style rappelait un peu celui de Tangara Speed Ghoda. Marginal, il se faisait appeler également, “le chef de la tribu sauvage”. Kouablé Henri, l’un de ses proches avec qui nous avons échangé, évoque ses derniers jours : “Il a été longtemps malade. Il y’a deux semaines, je suis passé le voir et il me parlait des difficultés qu’il avait à joindre les deux bouts du fait de la crise du coronavirus. Vu la fermeture du Mont Zatro, l’espace qu’il gérait, c’était difficile pour lui.

Lire aussi : People-Affaire deux Range Rover et 21 millions de Fcfa reçus à la faveur de son anniversaire-Eudoxie Yao rattrapée par ses mensonges

Il avait plusieurs projets, notamment la réhabilitation du Mont Zatro. Il comptait monter un orchestre. Kutchala Sutchi était un homme ouvert et très gentil”. Il était marié à Amoia Cecilia Hortense avec qui, il avait une fille. En dehors de celle-ci, Kutchala Sutchi avait d’autres enfants. Passionné et très engagé, Kutchala Sutchi était très actif lorsqu’il s’agissait de mener certaines luttes pour le bien être des artistes. Adieu l’artiste. Adieu Djaraconi le vieux lion.