• Save

Callé Gregoire a été l’un des hommes les plus en vue du monde people Ivoirien vers la fin des années 1990 début 2000. Avec la team Marlboro dont il était le superviseur national, il a eu à driver plusieurs road shows tant dans les villes de l’intérieur de la Côte d’Ivoire que dans la capitale Abidjan. Philippe Gnizako, l’un des proches de l’illustre disparu, alors Directeur du Tropic Hôtel Village de Daloa livre ce témoignage à la suite de son décès survenu ce dimanche 26 juillet à son domicile de Cocody Riviera Palmeraie : “Il a été malade pendant quatre ans. Il souffrait du diabète et avait des problèmes cardio vasculaires.

Lire aussi : Football-François Zahoui-Depuis son départ de l’équipe nationale-Copa Barry lui arrache plusieurs secrets-La maladie de ses enfants-Kolo Touré, Didier Drogba…Des révélations inédites

Au delà des causes de son décès, je garde de lui l’image d’un homme très gentil. Je l’ai connu grâce à John Jay. Il m’avait pris comme un petit frère. Ils avaient pour quartier Général le Tropic Hôtel village lorsqu’ils arrivaient à Daloa. C’est quelqu’un qui a suscité en nous, jeunes de l’époque, des vocations. J’aimais sa manière de travailler, de coacher l’équipe avec laquelle il faisait ses activations sur le terrain. A cette période, la firme Marlboro était l’une des rares marques de cigarettes qui faisait tourner la crème des artistes Ivoiriens. Il était gai et bon vivant”. Fils de Kibouo, bourgade proche de la ville Daloa au centre ouest de la Côte d’Ivoire, Callé Grégoire était du même village que Yves Zogbo Junior.