• Save

Se savoir condamné. Savoir que la mort est là. Et qu’elle peut survenir à tout moment. Quel supplice. Après la découverte au mois d’octobre 2019 d’un cancer qu’il traînait depuis de longues années, Erickson le Zulu savait qu’il allait mourir. Et ce, si l’on s’en tient aux propos de sa compagne Elisabeth Gogoué restée à ses côtés jusqu’à son dernier souffle. Elle a accordé une interview exclusive à votre site d’informations Actupeople, où elle dit en substance ceci : « Les gens ont même annoncé son décès avant l’heure, ce qui était complètement faux. Eric a eu un cancer du foie qui a été détecté en octobre. Il a eu un kyste au dos, on a pensé que c’était par rapport à son travail, puisqu’il était cariste. On a vite réagi à cela parce que ça lui faisait mal. Il s’est fait opérer. Après l’opération, on a remarqué qu’il maigrissait beaucoup. Du coup, nous sommes retournés voir le médecin pour un bilan beaucoup plus approfondi. Et il s’est avéré que le foie avait un problème.

Lire aussi :Interview exclusive-Elisabeth Gogoué-La femme de l’artiste, Erickson le Zulu avec qui, il est resté pendant sept ans : « Voici, ce dont souffrait mon homme »

Du coup, on a été voir un spécialiste. A l’hôpital, ils ont décidé de le garder pour d’autres examens. Et la douloureuse est tombée, cancer du foie. Malheureusement, c’était un cancer avancé couplé à un cancer de la vessie. Malgré tout cela, il a été suivi dans un autre hôpital et il a continué des traitements à la maison. C’est moi qui jouais le rôle de l’infirmière de mon homme, chose tout à fait normale. J’ai fait tous les soins qu’il fallait au quotidien. J’ai vu qu’il maigrissait, il était affaibli, mais il s’est battu comme un chef. La finale a été dite ce jeudi 13 février lorsque je l’ai accompagné aux urgences parce qu’il était très mal en point. Quand ils ont fait les examens, ils m’ont dit que c’était fini pour mon homme. Je suis restée avec lui jusqu’au bout jusqu’à ce qu’il décède ce dimanche à 3h37 minutes ». Même s’il se savait condamné à la mort, Erickson le zulu a lutté jusqu’au bout. C’est ce, pour quoi, ses proches, à l’unisson, saluent sa bravoure et surtout la dignité dont il a fait preuve dans la maladie. Sa compagne nous confiera par ailleurs ceci : « C’est tellement dur, j’ai tant espéré, mais il s’est bien battu. Je suis trop fière de lui ». Eric Bosiki, mort comme un guerrier, un zoulou, qui se savait condamné à l’avance. Va en paix, le Zulu.

Publicités

2 thoughts on “People-Décédé ce dimanche en France-Erickson le Zulu se savait condamné à la mort”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.