Convoqués ce mercredi à 9heures à la gendarmerie pour une enquête judicaire, Yodé et Siro ont finalement été reçus à 11heures comme nous l’écrivions dans notre précédent article. Pour cette affaire que nous suivons avec des relais sur place, le duo n’est pas allé seul répondre à cette convocation. Un collège d’avocats, tous des bénévoles, des amis ont tenu à assister les zougloumen. Cinq avocats au total pour faire entendre la voix de ces artistes qui n’ont fait que relater des faits, hélas qui se vivent en ce moment en Côte d’Ivoire. A noter que plusieurs sympathisants qui ont tenu à accompagner Yodé et Siro ont été priés de rester aux abords de la brigade de recherches de la gendarmerie nationale. L’audition de Yodé et Siro a lieu actuellement. A suivre.

Lire aussi : People-Yodé et Siro convoqués à la brigade de recherches de la gendarmerie-Un changement est intervenu- Ce qu’on pourrait leur reprocher

Yodé et Siro à la gendarmerie-Ce qu’on pourrait leur reprocher

Dans ses billets hebdomadaires sur les réseaux sociaux, le journaliste Ivoirien, Fernand Dédeh certainement bien informé sur le dossier Yodé et Siro a laissé entendre que les deux artistes zouglou pourraient être poursuivis pour des propos portant atteinte à la cohésion sociale et trouble à l’ordre public. De manière beaucoup plus claire, selon donc Fernand Dédeh, le fait que Yodé et Siro aient interpelé de manière publique le procureur Adou Richard sur des faits de deux poids , deux mesures qui ont cours en Côte d’Ivoire, ils ont employé des propos pouvant faire atteinte à la cohésion sociale.