Jusqu’à cette heure où nous écrivons ces lignes, Yodé et Siro sont toujours auditionnés à la brigade de recherches de la gendarmerie à Abidjan-Plateau. Accompagnés de plusieurs avocats, les artistes zouglou ont mis les bouchées double afin d’échapper à un éventuel déferrement devant le parquet. Outre les avocats qui sont à leurs côtés, Yodé et Siro se sont assurés de la présence lors de leur audition de représentants de Amnesty International et des organisations des droits de l’homme.

Lire aussi : People-Convoqués à la gendarmerie- Voici le nombre d’avocats qui assistent Yodé et Siro

Yodé et Siro risquent-ils la prison ?

C’est la grande interrogation. Bien d’incertitudes planent. Si, à l’issue de leur audition, comme plusieurs sources s’évertuent à le dire, si les deux artistes ne donnent pas les preuves tangibles suite aux propos qu’ils ont tenu le dimanche dernier à l’Internant lors d’un concert, ils pourraient être déférés devant le parquet. A la merci du procureur de la République, Adou Richard, il ne ferait aucun doute que ce dernier ne les conduise manu militari en prison. En attente d’un éventuel procès.

Lire aussi : People-Yodé et Siro convoqués à la brigade de recherches de la gendarmerie-Un changement est intervenu- Ce qu’on pourrait leur reprocher

Ce n’est pas le moment de tirer bien de conclusion. Pour la seule journée d’aujourd’hui, retenons que les artistes zouglou, Yodé et Siro convoqués ce mercredi 2 Décembre à la brigade de recherches de la gendarmerie à 9h ont vu leur rendez vous décaler à 11heures. Leur audition a commencé autour de 14heures. Une pause de 15 minutes est intervenue autour de 17h, soit après 3 heures d’interrogatoire. L’audition a repris de plus bel. Et elle est en cours en ce moment.