Deux ans après le décès de Dj Arafat, drame qui en a été le détonateur, Claire Bahi a décidé de consacrer sa vie à Jésus Christ. Dans un premier temps, bien de personnes ont pensé à un effet de buzz. Et plus le temps passe, et plus la chanteuse coupé décalé d’hier s’éloigne des scènes musicales. Exit les tenues légères avec bien d’apparats, elle affiche une certaine sobriété au niveau de son apparence vestimentaire. Même si elle a dorénavant une identité nouvelle, Claire Bahi reste avant tout une people qui aura été révélée au monde entier, de par sa carrière d’artiste chanteuse. C’est en 2005 qu’elle se signale véritablement dans les tabloïds suite à une interview donnée par un producteur de musique. En relation avec ce dernier alors qu’elle vivait en France, elle va se voir accusée d’infidélité. Fou de rage, celui avec qui, elle partageait sa vie la répudie, se saisit de son passeport, le déchire et fait appel à la police. La belle jeune dame qui était ainsi venue chercher meilleure vie en Europe se fait rapatrier. Malgré la sentence que lui fait subir ainsi son homme, avec le statut de rapatriée qu’elle a désormais en Côte d’Ivoire, il vient enfoncer le clou en la traitant de tous les noms d’oiseaux dans la presse. Commence alors la traversée du désert pour Claire Bahi. Une période de sa vie, jusque-là pas révélée dans les médias. Pendant de longs mois, elle trouve refuge dans la ville de Gagnoa où elle vit une véritable galère.

Lire aussi : Emmanuelle Kéïta-Affaire Aya Robert-Apoutchou National-Elle dit ses vérités : “Je reconnais que mon message sur snapchat était méprisant…”

Fin d’année 2006 début 2007, elle décide de regagner Abidjan. Elle rentre en studio et enregistre deux titres. Une composition sous une rythmique zouk et « bobarafitini » avec des airs coupé décalé. Avec ce qu’elle vivait à cette époque, la jeune dame manque complètement de confiance en elle. Elle hésite entre promouvoir la chanson zouk, ou le titre « bobarafitini ». Sous le coaching et les conseils avisés d’un homme de média, elle propulse la chanson coupé décalé. Le management est confié à Kanté Farot. Avec un positionnement nouveau dans les médias, Claire Bahi prend ainsi son envol. De 2007 à 2019, pendant 12 bonnes années, elle ne s’arrête pas, devenant de facto dans l’histoire du coupé décalé, la première artiste qui aura fait preuve d’une réelle constance. Très attachée à sa mère, le décès de cette dernière aura été aussi un élément catalyseur dans sa carrière. Le fait que Claire Bahi ait consacré sa vie entièrement en Jésus Christ se justifie aisément. Elle aura expérimenté tant de revers dans la vie. Des amours mal vécues avec des blessures profondes. Malgré les épreuves traversées, elle n’a jamais rien lâché. Le fait de donner sa vie à Jésus Christ est une manière pour elle d’exprimer toute sa reconnaissance au créateur qui ne l’a jamais abandonné.