Cicely Tyson, actrice américaine née le 19 décembre 1924 à New York est décédée ce 28 Janvier à 96 ans. Ayant grandi dans le quartier newyorkais de Harlem, elle est la fille de Frederica, une domestique et William Tyson, peintre et charpentier. Après une enfance difficile et une riche filmographie, elle a reçu, il y’a quelques années, la médaille de la liberté des mains de Barack Obama. Après son décès, l’ex président américain lui a rendu un vibrant hommage. « Quand Cicely Tyson est née, les médecins ont prédit qu’elle ne passerait pas trois mois à cause d’un murmure dans son cœur. Ce qu’ils ne savaient pas, ce qu’ils ne pouvaient pas savoir, c’était que Cicely avait un cœur pas comme les autres, le genre qui ne battrait pas seulement pendant 96 ans de plus, mais qui laissait une marque sur le monde que peu de gens pouvaient correspondre.

Lire aussi : Interview Exclusive-Vidéo-Coach Hamond Chic-Elle fait des révélations troublantes sur son enfance : “J’ai perdu mon père très tôt…Avec un beau père très méchant”-Pour la première fois, elle parle du traumatisme vécu en France

Au cours de sa carrière extraordinaire, Cicely Tyson a été l’un des rares acteurs primés dont le travail à l’écran n’a été dépassé que par ce qu’elle a pu accomplir. Cicely n’était pas vraiment destinée à Hollywood. Quand elle était enfant, sa mère, une femme travailleuse et religieuse qui nettoyait les maisons, ne l’a même pas laissée aller au cinéma. Mais une fois que Cicely a obtenu son éducation, elle a pris une décision consciente non seulement de dire ses lignes mais aussi de dire sa vérité. À une époque où les parties des acteurs qui lui ressemblaient n’étaient pas faciles à venir, elle refusait d’assumer des rôles qui réduisaient les femmes noires à leur sexe ou à leur race. Parfois, cela signifiait qu’elle passerait des années sans travailler.

Michelle-Cisely Tyson et Barack Obama

Lire aussi : People-Décès-Hommage -Céline Dion et 50 cent pleurent le célèbre présentateur télé Larry King : “C’était un gentleman si gentil”

Mais elle était fière de savoir que chaque fois que son visage était filmé, elle jouait un personnage qui était un être humain, imparfait mais résistant ; parfait non pas malgré, mais à cause de leurs imperfections. À travers toutes ses performances, dans des productions légendaires allant de ′′ Sounder′′ à ′′The Trip to Bountiful′′ en passant par ′′L’ autobiographie de Miss Jane Pittman ». Michelle et moi avons été honorés quand Cicely est venue à la Maison Blanche pour accepter la médaille de la liberté, sachant qu’elle était l’un des nombreux géants sur les épaules dont nous nous étions debout – un trailblazer dont l’héritage ne pouvait pas être mesuré par ses Emmys et Tony et Oscar seuls, mais par les barrières qu’elle a brisées et les rêves qu’elle a rendus possibles. Nous envoyons nos pensées et nos prières à chaque membre de la famille de Cicely et à tous ceux qui l’aimaient. Et bien que nous soyons attristés que son cœur s’est enfin reposé aujourd’hui, il est réconfortant de savoir qu’elle vivra toujours dans le nôtre ».