On doit à Braising Girl la vulgarisation de l’expression, “Bim, le goût de cha”. Moins bavarde sur les réseaux sociaux, n’en demeure que les publications de la web comédienne sont beaucoup suivies et commentées. Parmi ses followers sur les réseaux sociaux, un artiste de renom. Eh bien, Serge Beynaud fait partie de ceux qui scrutent les posts de Braising Girl. Si l’artiste coupé décalé auteur de plusieurs tubes ne s’arrêtait qu’à lire les écrits de Braising Girl, l’on aurait pas trouvé à en redire. Mais avec le sens de l’humour que l’on lui connait, et qu’il communique très souvent, lui et Braising Girl ont eu à échanger à travers des commentaires interposés suite à la publication suivante. Braising Girl a écrit ceci : “Genre les trucs de stars là ! Shooting artistique. Vous voyez de quoi je parle non ?”. Avec en illustration la photo en couverture de notre article.

Lire aussi : People-DJ Arafat-Un an après son décès-Charles Blé Goudé l’évoque pour la première fois : “Ma fille espérait que sa mort soit fausse…”

En commentaire, la réaction de Serge Beynaud ne s’est pas faite attendre : “Genre mouvement chemin de croix. Quand le prête demande : qui veut jouer le rôle de Marie ? Moi monsieur…allez, viens ma fille. Enfile ce lourd “dregueba” noir …”.Toujours dans le même ton d’humour, Braising Girl a répliqué en ces termes : “Regarde, mon boubou n’est pas lourd hein ! C’est mouvement vahidehi. Mais tu es trop jeune pour comprendre, roi David”. La question qui restera posée est la suivante : Pourquoi l’humoriste a-t-elle affabulé à l’occasion Serge Beynaud du pseudonyme de roi David ?.