Les influenceuses Ivoiriennes dans leur ensemble s’illustrent de plus en plus par des attaques par profils Facebook interposés. Après Emmanuelle Kéïta qui, lasse de subir les attaques de Lolo Beauté a répliqué, c’est au tour de la web comédienne Yvidero et Coach Hamond Chic de s’attaquer sans se nommer. Tout est parti d’un direct de Yvidero. Avec pour thème : « Vos coachs et vous », elle s’en est prise à Coach Hamond Chic sans dire son nom. On l’entend avancer les propos suivants : « Je n’ai aucun problème avec ces histoires de coach, mais j’ai l’impression qu’on est en train de se perdre. Aujourd’hui, certains foyers sont dirigés par des pseudos coachs qui n’ont aucun diplôme. Et qui utilisent juste leurs téléphones, qui se proposent en tant que coach, se positionnant comme des personnes à même de donner leur avis sur des liaisons sentimentales, ce qui est déplorable. Et on a pu voir des couples se séparer avec l’avènement de ces coachs…Vous savez, un coach doit avoir des valeurs. A la base, un coach de par son parcours, inspire.

Yvidero

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Arlette Badou N’guessan Kouamé-Nièce d’Affi N’guessan et fille d’un ancien maire-Portrait du nouveau ministre de la culture et de l’industrie des arts et du spectacle

C’est une personne qui impacte, qui a du vécu…Mais aujourd’hui, on a affaire à des personnes qui nagent, qui sont en train de se noyer, mais qui veulent montrer aux autres comment nager », en disant cela, Yvidero précise : « Je n’indexe personne ». Avant de poursuivre : « On voit des personnes qui s’autoproclament coach sans avoir eu des diplômes. Et ce, dans le simple but de s’attirer la clientèle. Mais quand vous faites du commerce, et que vous donnez des conseils, pourquoi ne leur dites pas comment entreprendre. Mais tout a trait au sexe. Astuces pour retenir son mari. Si ton homme te trompe, comment réagir. C’est juste ça que vous avez à nous offrir. La vie ne s’arrête pas à comment retenir un homme… ». In fine, avec de telles thématiques avancées, l’on se rend à l’évidence que sans dire son nom, Yvidero parle insidieusement de la coach Hamond Chic. Comme toute réplique, cette dernière, sans également citer Yvidero a fait la publication suivante : « Allez dire à la femme musclée qui croit que Facebook appartient à son père que celui qui éteint les autres pour briller, ne brille que pour une courte durée ».