• Save

Après la fête de ses 34 ans ce week-end, en violation des mesures gouvernementales contre le Covid-19, Emma Lohoues, condamnée par la justice, ne restera pas les bras croisés… Tous les invités, plus d’une cinquantaine de personnes dont des visages bien connus du show-biz ivoirien seront amenés à observer un confinement total durant le temps de l’état d’urgence qui instaure le couvre-feu sur toute l’étendue du territoire ivoirien. C’est du moins l’une des sanctions du gros tollé soulevé par « l’incroyable anniversaire d’Emma Lohoues » dont les vidéos ont inondé les réseaux sociaux le week-end dernier.

Lire aussi : People-Abidjan-Emma Lohoues-Affaire Anniversaire malgré l’interdiction du gouvernement-L’actrice et Molaré, il y avait problème

  • Save
Molaré et Emma Lohoues lors de l’anniversaire de l’actrice en 2019

Après la condamnation à Abidjan ce lundi 20 avril, à 6 mois de prison avec sursis et une amende de 2 millions de Fcfa d’Emma Lohoues pour violation des consignes de lutte contre le Coronavirus, Molaré qui a été également entendu par la police, puis traduit devant la justice a lui aussi été condamné à six mois de prison avec sursis assortis d’une amende de 3 millions de Fcafa. Bien avant, il avait tenu à présenter des excuses publiques. «…Je viens présenter mes excuses pour les différentes vidéos que vous avez vu circuler suite à l’anniversaire d’Emma Lohoues où bien entendu j’étais invité. Je viens m’excuser d’autant plus que je suis un exemple pour beaucoup et que je devrais avoir un rôle à jouer dans cette pandémie… J’apprécie les critiques objectives et constructives de mes différents fans et proches. On aurait dû faire plus attention et on aurait aussi dû se dire que beaucoup de personnes s’identifient à nous », a posté le boss du couper-décaler sur sa page Facebook.

Lire aussi : People-Abidjan-Affaire anniversaire malgré le couvre-feu-Après Emma Lohoues, Molaré auditionné actuellement à la préfecture de police-Il risque de passer la nuit en garde à vue

 Au nom de l’ex-copine de Dj Arafat, qu’il considère comme sa petite sœur, M Soumahoro Maury Féré a reconnu avoir mal agi en allant célébrer en grande pompe et en groupe l’anniversaire de l’actrice dans une résidence cossue sise à Biétry. En plus des excuses, Molaré a fait l’annonce suivante : « Je vais refaire mon dépistage du Covid-19 qui avait été fait il y a une semaine. Je me mets en auto-confinement jusqu’à ce que j’aie les résultats des tests. Je vais recommander la même chose aux autres invités. Et je vais tacher de mener des actions pour mobiliser plus que je ne le faisais sur les risques liés à la pandémie […] C’était une erreur et ça ne change rien en mes engagements pris auprès des plus démunis. On va redoubler d’efforts et s’améliorer ». De sources concordantes sur ce dossier que l’on pourrait baptiser « L’affaire Emma Lohoues-Covid-19 », la décision de Molaré de s’auto-confiner (pour 14 jours au minimum) devrait s’appliquer obligatoirement à tous ceux qui étaient présents à cet anniversaire. Elle ferait partie des sanctions imposées par les autorités judiciaires pour non-respect des mesures visant à lutter contre le Covid-19, mise en danger de la vie d’autrui et trouble à l’ordre public. Ce sont les accusations retenues contre Emma Lohoues et ses invités qui font, ici, figure de « complices ». « Parce que tous les citoyens sont égaux devant la loi. Et donc, qui que vous soyez, quand vous enfreignez les lois, force doit rester à la loi », soulignait d’ailleurs à cet effet, Bleu Charlemagne, le porte parole de la Police ivoirienne dans sa sortie du lundi 20 mars sur la Radiodiffusion-Télévision Ivoirienne (RTI-1). De ce fait, outre les six mois de prison avec sursis (c’est dire qu’elle reste en liberté bien que condamnée), et les deux millions Fcfa d’amende, la condamnation d’Emma Lohoues est assortie d’une recommandation ferme du juge.

  • Save
Eudoxie Yao qui était à l’anniversaire d’Emma Lohoues a écopé de six mois de sursis et une amende de 3 millions de Fcfa

À savoir qu’elle devra désormais s’impliquer dans les campagnes de sensibilisation contre le Covid-19. Une sorte de ‘’service public’’ qu’elle exécutera en demandant aux populations de ne pas suivre son exemple. Selon des indiscrétions de sources proches de cette affaire, ce ‘’service public’’ devrait débuter après le confinement (ou auto-confinement) de deux semaines obligatoires assorti d’un test. Et ce, pour ‘’l’anniversaireuse’’, et ses invités.  Mais très loin d’être vraiment affectée, Emma Lohoues, apprend-on, caresserait même déjà le rêve de transformer sa punition en “une mission de bons offices”. A en croire notre source, la jeune femme réfléchirait à réunir tous les invités présents à son anniversaire pour constituer un véritable pole d’information-communication et de sensibilisation contre le Covid-19. Il faut par ailleurs noter que, outre Molaré, bien d’autres acteurs et visages connus du show-biz ivoirien étaient présents à l’anniversaire d’Emma Lohoues. On peut citer, entre autres le Gros Bedel, Eudoxie Yao qui, ont tous été entendus par la Police, condamnés à des peines avec sursis assorties de 3 millions de fcfa… et qu’on devrait retrouver bientôt au front de la lutte contre le Covid-19. Si tout se passe comme prévu, selon notre source. “Ce serait la plus belle façon pour Emma Lohoues de se faire pardonner et prendre sa part dans cette lutte mondiale contre le Covid-19 où toutes les célébrités cherchent une façon de se mettre au service des populations qui les font”. Faut-il le rappeler, bien avant cette affaire, depuis le début de la crise, Molaré avait déjà annoncé qu’il allait transformer ses entrepôts en dortoirs à mettre à la disposition des enfants de la rue, afin que ceux-ci puissent trouver gîtes et couverts aux heures du couvre-feu qui court de 21h à 5 heures du matin.

Publicités