• Save

Face à la pandémie de la Covid-19 qui a réduit considérablement leurs mouvements, certaines célébrités sont prêtes à tout pour capter un tant soit peu les feux de l’actualité. La célébration des anniversaires ou l’exposition de liasses de billets de banque, sont, entre autres, les nouveaux ‘’moyens de communication’’ dont usent et abusent ces stars sur les bords de la lagune Ebrié. Après Emma Lohoues, Molaré, Tina Glamour, Sery Dorcas…, c’est autour d’Eudoxie Yao de se prendre au jeu. Et de quelle manière !. A l’occasion de son anniversaire, la bimbo ivoirienne dit avoir reçu de nombreux cadeaux qu’elle a fièrement exposé sur les réseaux sociaux. Deux magnifiques voitures de marque Range Rover et un carton contenant la bagatelle de 21 millions de Fcfa. « Ma vie, je ne la vis pas par rapport aux autres. Moi, je ne sais pas mentir. Quand je n’avais pas de voiture, je l’ai signifié. Donc, si on m’offre des voitures, pourquoi vais-je le cacher ? En plus, ce sont des cadeaux qu’on m’a offerts pour mon anniversaire. J’ai effectivement reçu comme cadeau deux Range Rover. J’ai juste posté une photo de la première voiture. Certaines personnes se sont mises à raconter ce qu’elles veulent. Donc, quand j’ai reçu la 2è voiture, j’ai tenu à préciser : “Voilà encore une 2ème”. Sans oublier les 21 millions qu’on m’a aussi donnés comme cadeau anniversaire », lancera-t-elle dans un entretien sur Média prime, balayant d’un revers de la main la polémique qui enfle sur la toile. Puis d’indiquer, à propos des donateurs : « […] Ce n’est pas important de donner les noms de ces personnes qui m’ont fait ces cadeaux. En tout cas, ce ne sont pas des Ivoiriens. Nos frères ivoiriens peuvent t’inviter en boîte de nuit et payer 1000 champagnes. Mais donner l’argent ou t’offrir des cadeaux comme ceux que j’ai reçus, ils ne sont jamais prêts à le faire ». A la lueur des réactions enregistrées sur les réseaux sociaux depuis l’éclatement de « l’affaire des deux Range Rover », le moins que l’on puisse dire, c’est que le spectre de ‘’l’affaire MEGAMONDE’’ plane derrière la grosse polémique portée par les réseaux sociaux.

Lire aussi : Burkina Faso-Contrat à coup de millions-Le mensonge de Eudoxie Yao mis à nu-La somme qu’elle a touché

Eudoxie Yao-Avant ses deux Range Rover-Il y a eu l’affaire du contrat au Burkina Faso

  • Save

Et pour cause : les 15 novembre 2019, dans le même registre, Eudoxie Yao brandissait sur sa page Facebook un contrat (sur des images qui ne laissent pas voir les détails des écrits) de… 30 millions Fcfa qu’elle venait, disait-elle, de signer avec Megamonde. Une société burkinabé de vente de motos au Burkina Faso. Des images de la bimbo en visite sur les lieux avec des pauses sur des motos sont là pour attester de la véracité de l’info. Sauf que c’était un gros mensonge !. Une publicité mensongère à laquelle MEGAMONDE n’a pas voulu se rendre complice. Dans un communiqué officiel, MEGAMONDE a dévoilé qu’en réalité, Eudoxie n’a reçu que 250 000 FCFA conformément au contrat de droit à l’image (photos prises sur quelques motos et publiées sur le net) qu’ils ont signé avec la people ivoirienne. « Vous imaginez si Megamonde s’était tu en jouant le jeu – du m’as-tu-vu – d’Eudoxie Yao ? » a posté un internaute à cet effet. Comme une sorte de répétition de l’histoire, aujourd’hui, les mêmes questions fusent. Au nombre des réactions, celle de Mike Le Bosso, promoteur de spectacles ivoirien vivant en France, qui accuse ouvertement Eudoxie Yao d’être une vendeuse d’illusions. “Il ne faut pas prendre les Ivoiriens pour des imbéciles… Comme Sery Dorcas a eu une voiture et de l’argent à son anniversaire, tu veux faire comme elle… Pour toi seulement, on ne croit pas une seconde. C’est VI (vendeur d’illusions) … 2 voitures, 21 millions, iPhone 11. C’est quel garçon, on ne voit jamais mais qui offre des présents imaginaires”, a-t-il réagi sur Facebook. Venant de Mike Le bosso, connu comme le premier promoteur à avoir invité Eudoxie Yao en France pour sa toute première tournée européenne – une tournée qui a tourné en eau de boudin –, cette réaction a le mérite d’épaissir le spectre Megamonde qui plane sur ce nouveau buzz de la bimbo ivoirienne.