L’un des fer de lance de la musique coupé décalé, Abou Nidal de Genève s’est engagé depuis quelques années dans des initiatives en faveur de l’éducation nationale en Côte d’Ivoire. Il y’a un an, à la faveur d’une interview accordée à votre site d’informations, actupeople.net, il donnait plus de détails à propos de cet engagement en faveur du système éducatif : « Cela est parti d’un constat simple. Je me suis dit vu l’impact que j’ai sur les couches sociales, il y’a quelque chose à faire. Donc c’est parti du concept “wara” qui veut dire “Lion”…qui, en trame de fond est un appel au leadership, que chacun réveille en lui le lion qui dort.

Lire aussi : Interview-Abou Nidal-Molaré-Serge Beynaud-Soum Bill-Wara tour-Ivoir TV-Il fait le grand déballage : “Je suis le conscience du coupé décalé”

Nous avons commencé par le domaine éducatif qui est la base de toute chose. Nous avons donc initié une tournée en allant vers les élèves, une manière d’échanger avec eux et partager avec eux ma notoriété tout en récompensant les meilleurs élèves. Nous profitons aussi pour sensibiliser sur certains fléaux qui minent le milieu scolaire. C’est cela mon combat depuis trois ans, en sillonnant les villes de la Côte d’Ivoire. Les élèves sont réceptifs à nos messages. Après, nous avons des témoignages des élèves que nous récompensons. C’est une manière pour le coupé décalé de se racheter auprès de ces jeunes que nous avons perverti aussi d’une certaine manière. Je peux prétendre être la conscience du coupé décalé ». Dans cet élan, il vient d’embarquer avec lui le duo coupé décalé, « Les Mousseurs » que compose Didistone et Delmas. Présents actuellement à Abidjan, ces deux artistes se sont joints à la caravane « wara tour », histoire d’apporter également leur soutien au milieu scolaire Ivoirien.