C’est une affaire qui va faire grand bruit dans les jours à venir. A l’index, plusieurs promoteurs de spectacles Ivoiriens au sein de la diaspora à Paris. Depuis quelques années, les bruits courent sur le trafic de visas dans ce milieu. Dao Largent, élu récemment meilleur promoteur de spectacles en France est rentré à Paris après neuf mois passés à Abidjan. Heureux de retrouver sa petite famille, il tombe sur une convocation de police derrière laquelle se cache une personne qui lui en veut terriblement depuis de nombreuses années.

Lire aussi : Burkina Faso-Rama La Slameuse-L’arrivée de sa robe de 2 millions de Fcfa crée l’émeute à l’aéroport de Ouagadougou

Dao Largent, promoteur de spectacles vivant en France

Le nom de cette personne est bien connu des Ivoiriens. Répondant au pseudonyme de Joss Men Joss, Takoué José Sylvanus, à l’état civil, voue une haine viscérale à Dao Largent. Après être passé par les phases de menace de mort et autres diverses intimidations, il a porté plainte contre Dao Largent pour trafic de visas. Quand on sait une affaire similaire pendante, qui vaut à ce jour au promoteur de spectacles, Mike le Bosso d’être incarcéré à la prison de Rouen, autant dire qu’un brasier s’emparera bientôt de l’univers des promoteurs de spectacles Ivoiriens vivant en France. Après son audition à la police, Dao Largent est reparti libre. Les enquêtes sur cette affaire suivent leur cours et les jours à venir nous en diront beaucoup plus, surtout quand on sait que Joss Men Joss qui a porté plainte contre Dao Largent a également été cité dans l’affaire Mike Bosso comme un promoteur de spectacles abonné au trafic de visas, et ce, depuis de longues années.

Dao Largent, meilleur promoteur de spectacles de la diaspora au Primud 2020