• Save

Vincent Toh Bi, le Préfet de la ville d’Abidjan dans sa gestion de la cité s’adapte avec beaucoup de dextérité aux mutations digitales dans sa démarche communicationnelle. Cela se voit dans ses prises de parole sur les réseaux sociaux et surtout l’interaction avec les différentes parties prenantes. Avec le décès de Dj Arafat, il n’est pas resté en marge. Aussi toujours dans l’action et pour pallier d’éventuels débordements lors des obsèques de la star du coupé décalé, il a décidé avec l’ensemble des forces en vigueur de prendre toutes les dispositions sécuritaires. Pour se faire, au delà des corps qui font naturellement partie de ce processus sécuritaire ( Pompiers, SAMU, Protection Civile…), il a convié les membres du comité d’organisation des obsèques de Dj Arafat à une réunion à son bureau où toutes les dispositions nécessaires ont été prises.

Lire aussi : Dj Arafat-Sa grand mère fait des révélations :  »Il a insisté pour que je vienne-Ce qu’il m’a confié »

Vincent Toh Bi : « Nous sommes à un moment de grande émotion nationale et internationale »

La mort de Dj Arafat qui aura surpris plus d’un tient en haleine depuis plus d’une semaine toute une nation. Au delà des frontières ivoiriennes, c’est le monde entier qui se met à célébrer un véritable phénomène des musiques urbaines. Vincent Toh Bi dans ses propos suite à la réunion d’informations afin d’impliquer les différentes parties dans les dispositions sécuritaires a lâché ceci :  »…Il a été demandé également aux organisateurs de discipliner tous les rassemblements, manifestations d’hommage dans différents endroits afin que l’occupation de l’espace public ne soit pas anarchique et qu’il y ait un meilleur encadrement sécuritaire, pour le bien de tous, en ce moment de grande émotion nationale et internationale ».

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.