L’Afrique est riche de son sous-sol. Hélas, sa paupérisation maintes fois décriée et mise à l’actif de l’Europe est malheureusement du fait de ses dirigeants. Le cas patent d’Alison Madueke. Ministre du pétrole du Nigéria pendant cinq ans, elle aura amassé près de 100 milliards de fcfa. Cette colossale somme représente la valeur des biens saisis par le gouvernement Nigérian. Ses acquis de Diezani Alison Madueke l’ont été, de 2010 à 2015 alors qu’elle était ministre du pétrole. Parmi ses biens saisis, figurent 80 immeubles. Sous la gouvernance de Goodluck Jonathan qui fut président à cette époque, Alison Madueke a ainsi pompé les caisses de l’Etat Nigérian avant de s’exiler en Angleterre. Triste illustration d’une Afrique dont les hommes politiques deviennent milliardaires en un coup de baguette magique. Comparaison n’est certes pas raison, mais de telles illustrations interpellent le cas de la Côte d’Ivoire, qui, en l’espace de dix ans a vu émerger deux classes sociales diamétralement opposées.

Lire aussi : People-Eunice Zunon-Pour son one woman show-Ce que Charles Blé Goudé a fait !

Les nouveaux riches avec la promotion tous azimuts de ressortissants du nord de ce pays à des postes clés a vu éclore, d’une part, des Ivoiriens dans une opulence insolente, tandis qu’une partie de la population broie du noir. De grosses cylindrées, des terrains à des centaines de millions, et à coût de milliards de Fcfa pour la société bourgeoise et des prolétaires qui peinent à manger deux fois par jour. Avec un budget de souveraineté hors norme, des fêtes fastidieuses et la gabegie au sommet de l’Etat, des ministres en place au sein du gouvernement depuis maintenant plus de dix ans ont dû en l’espace de ces quelques années amasser des milliards de Fcfa au détriment du peuple qui se meurt. Les infrastructures sanitaires tant vantées ne sont pas accessibles à l’Ivoirien moyen. Ainsi va l’Afrique avec des dirigeants ripoux à l’instar de Diezani Alison Madueke qui continuent de voler le peuple à qui, ils avaient pourtant promis un bien être meilleur. Quid, de cela, l’on assiste à une course effrénée à l’enrichissement illicite pour eux et leurs proches. Pendant ce temps, des procès sont intentés à la France afin de masquer leurs mauvaises gouvernances.