• Save

Leon Teoquer…Un nom, une histoire, un parcours, des rencontres. Musicien de renom, il a nourri l’histoire musicale de la Côte d’Ivoire avec ses baguettes. A 63 ans, bien entendu, son nom n’est pas commun à la génération actuelle. Mais celle des années 80 sait qui c’est. Lorsqu’on a dédié sa vie à la musique comme il l’a fait, l’on a une profonde admiration pour ce qu’il aura réalisé le long de son existence. C’est à 17 ans que ce natif de la ville de Grand Bassam en Côte d’Ivoire, qui a grandi au quartier Appolo à Abidjan-Treichville commence à jouer à la batterie. Au détour d’une rencontre impromptue dans les nuits fiévreuses de la ville de Nantes, au “Café du Bouffay”, plus précisément, un endroit où il a ses habitudes ; nous avons échangé avec lui : “Je n’aime pas trop parler de ma vie. J’ai beaucoup donné à la musique Ivoirienne. J’ai évolué au sein de l’orchestre national de Côte d’Ivoire.

Lire aussi : Nantes-Enrôlement pour l’élection présidentielle d’octobre 2020-L’objectif fixé aux Ivoiriens

  • Save
Leon Teoquer

J’ai accompagné de nombreux artistes. Par ailleurs, au titre de contemporains très connus, c’est moi qui ai financé la toute première maquette de Meiway avant son éclosion. Pepito, paix à son âme, ex batteur du groupe Magic System, mon petit frère, c’est moi qui l’ai formé…”. Plus que ça. Lorsqu’il décide de s’installer en France alors qu’il n’a que 25 ans, la voie de Leon Teoquer va croiser celle de grands artistes à l’instar de Serge Gainsbourg, Zucchero, Mano Solo, Chihuahua…et bien d’autres. Batteur de bien de groupes de Rock, il traîne sa bosse sur des scènes de festivals.

Leon Teoquer-Une vie de batteur

Leon Teoquer, c’est plus de 40 ans à jouer à la batterie. Lorsqu’il égrène le chapelet des artistes Ivoiriens et africains qu’il a accompagnés sur scènes, la liste est si longue : Ray Lema, Abeti Massikini, Gnaza Daniel, Jean Baptiste Zibodi, Amédé Pierre, Bailly Spinto, Aïcha Koné, Paul Wassaba, Jeanne Agnimel…S’étant très tôt éclipsé des spot-lights africains, il est peu connu à l’instar de Paco Sery. Et pourtant, c’est la même génération. Véritable bibliothèque ambulante musicalement parlant, Leon Teoquer, vit sa vie en toute tranquillité dans la ville de Nantes en France, toujours au rythme de la batterie.