• Save

Ismaël Isaac, le gangaba de Treichville est de retour sur le marché du disque avec un nouvel album. L’intitulé, “Yôrô magne srah khâgne” ou encore “qui va nous sauver ?”. Un beau medley de 16 titres. Fidèle à son registre et à son lexical musical, Ismaël Isaac sert des notes reggae qui ont toujours révélé la couleur de sa musique. Avec l’opus “qui va nous sauver ?”, il surfe tout de même sur des notes que l’on savait singulières à Lucky Dube comme dans le titre “Mon gomis”. Sur cette belle composition qui reprend allègrement des airs de “Téridjougou”, Ismaël Isaac emprunte à Lucky Dube des roulements.

Lire aussi : Football-Élection présidence de la FIF-La FIFA déboute Sidy Diallo-La leçon de Didier Drogba aux dirigeants-Le courrier qui dit tout

Outre “Mon gomis”, “Baden” en featuring avec l’artiste zouglou, Doness des leaders est un savant mélange de sonorités zouglou et reggae. Ce titre s’ouvre par ailleurs par des percussions, et est rendu dans des langues locales ( le Bété, le Dioula). “Baden” donne une belle fusion musicalement, de cette Côte d’Ivoire que l’on aime tant. Hélas, en proie aujourd’hui à des violences par la faute des dirigeants politiques mis à l’index dans le titre “politique”, où justement Ismaël Isaac résume les choses par la logique qui n’existe pas dans ce champ d’expression humaine. “Fourou Siri”, une psalmodie dédiée à la femme. Avec un message poignant décliné ainsi : “Une femme sans foyer est comme un parfum sans odeur”. Une sorte d’exhortation à l’endroit de nos sœurs, amies qui, pour être davantage valorisées dans la société devraient vivre dans un foyer comme le recommande par ailleurs les écritures saintes. “Qui va nous sauver ?”, une oeuvre de belle facture estampillée Ismaël Isaac dans la pure tradition reggae comme on le lui reconnait.