• Save

Producteur de musique au catalogue bien fourni, David Monsoh reste l’une des industries musicales les plus prolixes de l’Afrique. Il a produit entre autres Gadji Céli, Koffi Olomidé, Fally Ipupa, Serge Beynaud, Douk Saga et aussi et surtout Dj Arafat dont huit albums sont estampillés Obouo Music. Révélateur de talent, il avait vu très tôt en Houon Ange Didier un talent à développer : « Il a un talent énorme. Je ne l’ai jamais vu écrire une seule de ses chansons. Il improvisait la plupart de ses compositions en studio. A force d’onomatopées et de mélodies, il arrivait à sortir des titres dont lui seul a le secret », dixit David Monsoh. Il a fallu tout de même le façonner :  »Pour sa chanson, ma chérie, faut pas parler, je lui ai demandé un récit musical et surtout ce qui va devenir sa marque de fabrique. Je lui ai conseillé de créer à chaque sortie de single un pas de danses et le concept qui va avec… ». Résultat, plus de 120 titres à sa mort avec autant de concepts et danses légués à la postérité.

Lire aussi : Hommage-Serge Beynaud au domicile de Dj Arafat cette nuit-Ce qui s’est passé avec Carmen

David Monsoh : « C’était un timide qui se faisait passer pour un bad boy »

  • Save
David Monsoh, Producteur de Dj Arafat

« Dj Arafat, c’étai un garçon timide qui se faisait passer pour un bad boy. Un garçon très gentil. Il a vécu comme une étoile filante. En studio, c’était un artiste très appliqué. Très respectueux, à la différence par exemple de Douk Saga qui m’appelait Papa Monsoh, lui, m’appelait le boss. Malheureusement, à cause de ses nombreuses frasques, nos chemins se sont séparés. La dernière fois où nous nous sommes vus, c’était lors de son dernier séjour en France. Nous nous sommes rencontrés par hasard au Restaurant le Coq Noir dans le 92 à la Porte de Clichy.

Lire aussi : Abidjan-Funérailles de Dj Arafat-Voici les dates et lieux arrêtées par le comité d’organisation-Le gouvernement Ivoirien attendu

On s’est fait l’accolade au grand étonnement de mes amis présents. J’ai payé sa note et nous sommes partis…Certaines fois où on s’était vus en boîte après notre séparation, il avait du mal à croiser mon regard…Ce fut un grand artiste. Grande perte pour la musique ivoirienne et africaine ». Adieu l’artiste.

Publicités

One thought on “Musique-Producteur de huit de ses albums, David Monsoh parle de Dj Arafat : « Un garçon timide qui se faisait passer pour… »”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.