La nouvelle sortie de Didi B, intitulée “Ya pas l’argent dedans” est une pure merveille musicale. Lorsque le rap allie paroles fortes, punchlines et flots. Le transfuge du groupe Kiff No Beat à travers le titre “Ya pas l’argent dedans” démontre toute la dimension de son talent. Littéralement traduit “Ya pas l’argent dedans” est l’expression de ce que “cela ne profite pas financièrement”. Dans la trame de sa chanson, Didi B se lance en intro dans un phrasier saccadé typique à l’essence même du rap. Mais le constat qu’il fait est clair : cette manière de rapper n’est pas commerciale, aucun profit à en tirer. Entre différents pamphlets, il lance des punchlines et rappelle à l’ordre ses concurrents directs. Avec “Ya pas l’argent dedans”, Didi B repositionne le rap ivoire sur la carte musicale Ivoirienne.

Lire aussi : Abidjan-Rap-Les larmes de la chanteuse Nash déclenchent une vague de soutiens-Yodé et Siro-Serey Dié se prononcent…Mais est-ce que tout cela suffit ?

Cela ramène à la période de grâce du hip hop en Côte d’Ivoire des années 1995 à 2000 avant que l’on n’assiste à la résurgence du zouglou et à la razzia du coupé décalé par la suite en 2002. En nette régression depuis le décès de Dj Arafat, le coupé décalé essaie de survivre. Muselé par un pouvoir qui ne lui accorde pas de champ d’expression, le zouglou, quant à lui, est en hibernation. Champ libre ainsi au rap Ivoire, qui, avec cette nouvelle sortie de Didi B a désormais une locomotive.

Laisser un commentaire