• Save

Une rumeur sur les réseaux sociaux a laissé croire que les artistes de Côte d’Ivoire ont reçu 500 millions de fcfa de l’état ivoirien. Ce qui a donné libre cours à bien d’interprétations. En réalité, il ne s’agit pas d’un quelconque don, mais d’une mesure qui a été prise afin de soulager les artistes dans cette période de crise sanitaire où les espaces de divertissement, les salles de spectacles sont fermés. La quasi totalité des sources de revenus des artistes est non fonctionnelle. Pour pallier donc ce gros manque à manquer, le gouvernement a instruit le Bureau Ivoirien des Droits d’Auteurs.

Lire aussi : Paris-Disparition-En réanimation depuis un mois-Didier Monsoh est mort cette nuit

Et ce, au sujet des droits généraux. “Aucun argent n’a été donné aux artistes par qui que ce soit. L’Etat a ordonné qu’une répartition anticipée soit faite pour permettre aux artistes de bénéficier de cette répartition. C’est dire qu’il s’agit de l’argent qui revient de droit aux artistes, et que le Burida a collecté ( les droits généraux) dans les espaces sonorisés. C’est ce qui va donc être reparti”, précise une source. En revanche, il faut savoir que dans le cadre des dons faits à l’ensemble des populations, par le truchement de leur ministère de tutelle dirigé en intérim par Raymonde Goudou Coffie, les artistes de Côte d’Ivoire ont reçu 30 tonnes de riz, des cartons d’huile, de l’eau de javel, des gels, des seaux à robinet…le tout d’une valeur de 70 millions de fcfa. Les artistes de Côte d’Ivoire n’ont donc pas reçu 500 millions de Fcfa. Ils vont juste recevoir par anticipation leurs droits généraux, pour les ayant droits.