• Save

« Tout le monde sait que j’ai beaucoup critiqué le régime de Laurent Gbagbo. C’est par rapport à ce régime que j’ai été en exil, et je ne m’en cache pas, c’est un régime que j’ai combattu. Ce n’est pas parce que le gars est en prison que je vais changer de langage…Même si je souhaitais qu’il sorte de prison parce que c’est un compatriote, c’est un frère, c’est un africain, un ivoirien, mais je ne me voyais pas rentrer dans ce combat de « libérez Gbagbo » parce que c’est un combat qui était devenu une mode. Si une personne ne s’y engageait pas, c’est comme si elle n’était pas un vrai Ivoirien. Je n’ai pas voulu faire comme tout le monde. C’est un combat légitime que je respecte, et qui a été mené par certains compatriotes. Mais je dis que l’histoire d’un pays ne doit pas s’arrêter à une personne… ».

Lire aussi : Interview exclusive-Tiken Jah-Première partie : « Les ivoiriens ont idolâtré les trois leaders que sont Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié…Nous allons vivre une autre crise »

Extrait de l’interview de Tiken Jah Fakoly accordée à Actupeople. Lorsqu’il parle de Laurent Gbagbo, il ne mâche pas ses mots. Mais lorsqu’il s’agit de se prononcer sur les dernières photos de l’ancien président Ivoirien dans les artères de Bruxelles, il le ménage un tout petit peu : « Tu vois la dernière image , celle de Laurent Gbagbo, on sent qu’il est fatigué. C’est une image que je ne peux pas commenter. Premièrement, parce qu’elle n’est pas officielle et secondo, je suis humain avant tout. En plus, le monsieur va à l’hôpital, quelqu’un se cache pour le filmer, je ne peux pas commenter ça.. ».

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.